Le propriétaire de TATA condamné à payer 360€ pour abandon d’animal

tata

lavozdelanzarote.com // 26 novembre 2015

Le maître de la chienne Tata a été condamné ce jeudi pour un délit d’abandon d’animal domestique. José Luis Álvarez Rodríguez, qui a 48 ans et est citoyen de Lanzarote, a comparu ce jeudi au Tribunal et a accepté un accord en conformité avec les peines que le Ministère public demandait. Ainsi, la sentence a déjà été rendue, qui établit que ce chasseur devra payer une amende de 360 euros et restera interdit durant 6 mois pour la possession d’animaux et l’exercice de n’importe quelle profession relative à la détention d’animaux. De plus, Tata cessera d’être officiellement sous sa garde.

Cette chienne est arrivée jeudi dernier à l’asso de protection animale The Kennel Club avec de graves blessures; sa vie était en danger. Tata, à qui The Kennel le Club a donné le nom d’Angelique, avait le crâne fracturé à trois points distincts et le visage gonflé et meurtri. Elle souffrait de très graves blessures aux yeux. Cette pauvre podenca restera aveugle.

En ce qui concerne l’état grave dans lequel elle a été trouvée, il n’a pas pu être prouvé que l’accusé en était responsable et qu’il a causé ces lésions. Pour ce motif, seul le délit d’abandon lui a été imputé et le délit de mauvais traitement animal n’a pas été retenu. Le récit que le Ministère public a énoncé des faits que José Luis Álvarez a reconnu montre bien que le maître de Tata a manqué aux « plus élémentaires » des obligations concernant les soins dont a besoin un animal; et qui « a permis que la chienne a été livrée à son sort entre les 16 et le 19 novembre ». De fait, Tata ou Angelique a été trouvée errant sur une route de Arrecife, gravement blessée.

Le cas de cette podenca a déclenché un mouvement de solidarité de milliers de personnes, qui ont signé une pétition dans SosVox en demandant que le Ministère public enquête pour déterminer ce qui lui est arrivé. Tata a bénéficié d’un soutien international à travers une campagne de collecte de fonds initiée par The Kennel le Club pour le traitement médical de la chienne et qui a rénuit plus de 3.000 euros.

De plus, la médiatisation de Tata a soulevé l’indignation des chasseurs de l’île, qui au travers de la Nouvelle Société de Chasseurs de Lanzarote ont traité de « sauvage et méprisable » le traitement qu’elle a subi.

Source: http://www.lavozdelanzarote.com/articulo/sucesos/dueno-tata-condendo-delito-abandono-animal-domestico/20151126100328102791.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s