« Le Ministère de l’Environnement sensibilise les enfants de Puertollano sur la responsabilité de détenir un animal » // La Comarca de Puertollano // 23.06.17

2017_06_23_No_54-perros

// La campagne de sensibilisation à l’école ‘Adopte, respecte’ a fait le tour des écoles primaires de Puertollano à l’initiative du ministère de l’Environnement et en collaboration avec l’Association de Protection des Animaux ‘Huellas’ et de la Police Locale.

La dernière étape de la campagne destinée aux étudiants de sixième année s’est déroulée au collège Giner de los Rios avec pour objectif de sensibiliser et informer les écoliers sur la problématique de posséder un animal de compagnie, et s’est focalisée sur les thèmes de la maltraitance animale et de l’abandon.

Une campagne dans laquelle ‘Huellas’ traite de la gestion, des principes et des objectifs des Associations de Protection des Animaux. ‘Huellas’ a également parlé des différences entre les perreras municipales et les protectoras, l’importance de l’implantation d’une puce, la vaccination, le déparasitage et la stérilisation de nos animaux de compagnie et l’abandon zéro.

De son côté, la Police Locale a informé les écoliers sur la façon d’agir en cas de perte ou de vol d’un animal, et aussi de ce qu’il faut faire quand on trouve un animal errant sur la voie publique.

 

Recensement Canin.

Ils ont également expliqué les formalités et les lois que les propriétaires d’animaux doivent respecter, comme l’enregistrement de nos chiens et chats dans le Registre Municipal de Recensement Canin, l’obtention d’un permis pour la détention de races potentiellement dangereuses (PPP), promener toujours nos animaux avec un collier et une laisse et le ramassage des excréments de nos chiens sur la voie publique. //

Rapport d’activité du refuge Huellas à Puertollano pour leur sixième anniversaire

ppp99.jpg

// Sixième anniversaire du refuge Huellas de  Puertollano //

En ce mois de mai, nous fếtons les six ans de notre refuge et association de protection animale à Puertollano. Six ans à ramasser des animaux de la rue, à les garder dans de bonnes conditions physiques et psychiques, et à chercher sans relâche une nouvelle chance pour eux. Nous avons enduré à de nombreuses difficultés de toutes sortes : beaucoup plus d’entrées que adoptions, manque de ressources financières, des installations insuffisantes et détériorées; des animaux entassés qui sont stressés et parfois se battent; peu de bénévoles, diffamation sur les réseaux sociaux, etc.

Au prix d’un grand effort quotidien, toujours grâce à aux bénévoles, des solutions ont été trouvées pour de nombreux problèmes: nous avons fait une énorme travail de diffusion de nos animaux, par le biais de notre site web et Facebook; nous avons contacté des associations étrangère (Angleterre, France , Italie, Belgique, Hollande et Allemagne) qui ont aidé depuis à rechercher de nouveaux foyers pour nos animaux. Le réseau de contacts sur le territoire national, et le sérieux de notre équipe d’adoptions, a obtenu un taux élevé d’adoptions réussies.

Notre effort se concentre sur les quatre étapes par lesquelles passe un animal abandonné. Le ramassage, le séjour au refuge, la diffusion et le traitement de l’adoption. Pour toutes ces tâches, nous avons des volontaires spécialisés… mais souvent lemême bénévole à plusieurs tâches à effectuer à la fois. Sans horaires, sans limites… et le pire : avec un très faible nombre de bénévoles pour aborder la tâche à laquelle nous sommes confrontés. Nos animaux ne comprennent pas nos limites, ils doivent manger, être soignés dans la mesure qui leur a été prescrit, et il faut nettoyer quotidennement les installations…

Aussi, nous avons commis et commettons des erreurs, mais il n’y a rien comme l’apprentissage quotidien, être avec eux les 365 jours de l’année, sans faiblir aucun jour en dépit de l’adversité, grâce à cela, on apprend de jour en jour sur ses lacunes et sur la prévention de maladies.

Avec une aide des institutions insuffisante pour couvrir nos besoins, ce sont les partenaires, les parrainages et surtout les apports de dons provenant de l’étranger qui nous maintient à flot.

Nous voulons, cependant, partager notre grande satisfaction : plus de 1500 animaux adoptés depuis qu’on est en fonctionnement, dix associations étrangères fidélisées sur le long terme depuis des années, attachées à notre cause et qui cherchent des adoptions; nos installations qui ont été étendues, se sont améliorées et continuent de s’améliorer peu à peu, avec l’effort quotidien de certains dévoués bénévoles, et l’aide de bénévoles hollandais qui viennent travailler dans notre refuge de manière désintéressée.

Il faut également souligner l’excellent travail qu’ effectuent les familles d’accueil, grâce à leur aide indispensable par exemple la parvovirose ne se propagent pas chez les chiots au refuge.

Le logement des animaux au refuge a été une préoccupation depuis le début, et après toutes ces années et de grands efforts, nous avons une façon de les répartir par affinité de caractère, ce qui a réduit considérablement les bagarres et les blessures qui en découlent. Beaucoup de nos visiteurs s’étonnent à présent de voir nos animaux tranquilles et même heureux, chose inhabituelle dans les installations zoologiques de notre taille.

Nous avons adapté également un espace pour que les chats puissent mener une vie la plus digne possible dans la mesure de nos possibilités limitées, et dans la seule dernière année, il y a eu 83 chats. En outre, nous avons également mené des campagnes pour ces chats, en dépit de ne pas avoir de poste budgétaire qui leur est destiné et malgré nos ressources extrêmement rares et nos dettes financières continues.

Et enfin, mais non des moindres, une situation financière qui nous permet de rester à flot… C’est vrai que nous dépendons de dons, mais il n’en est pas moins vrai que, suivant ainsi, ils ne vont pas nous tourner le dos. L’aide continuera d’entrer si nous poursuivons nos efforts et en montrant aux donateurs que leur argent profite au maximum. Qui pas, nous ne cesserons de répondre présent pour les animaux. Jamais. Notre engagement envers les animaux est notre meilleur garantie de survie.

Pour terminer, nous aimerions que vous voyiez une information très remarquable et dont nous sommes très fiers, et qui a été présentée lors de la dernière assemblée des associés d’empreintes, et juste pour ça, c’est pour ça qu’on se bat au jour le jour, c’est notre moteur, leur donner une vie décente Et une famille pour la vie. (voir tableau en début d’article) //

Notre visite au refuge de Manzanares // Mars 2017

DSCF6022.JPG

Depuis 5 ans que je me rends au refuge de Manzanares, cette structure n’a cessé d’évoluer, de se transformer, d’avancer. La première fois que j’y ai mis les pieds, j’avais découvert un endroit vétuste, froid, triste. Le refuge-prison par excellence, refermé sur lui-même, où les chiens n’étaient que rarement adoptés faute de diffusions, de site internet, d’ouverture sur le monde.

IMG_3988.JPG
Tir

Il y avait des euthanasies à Manzanares, car le refuge était contraint par la Mairie de respecter un nombre limite de chiens dans ses installations. Or à l’époque, la balance entre les entrées et les adoptions étaient évidemment négative.

20170312_135813.jpg

Mais tout a tellement changé depuis. L’an dernier, le refuge a déménagé dans de nouvelles installations, bien plus accueillantes tant pour les chiens que pour les bénévoles. De plus en plus d’associations étrangères se sont mobilisées pour faire adopter leurs pensionnaires. Une partie de l’équipe bénévole s’est renouvelée, plus jeune, plus au fait des nouveaux moyens de communication. Bref, le refuge que nous avons visité ce mois de mars n’est plus du tout le même.

17308858_1353194174729703_5193236296043858214_n.jpg

Sous un soleil radieux, nous avons été accueillies par les sourires et les accolades de Carmen, notre contact de toujours, Rosario, la présidente du refuge, et Juan….. l’un des nouveaux bénévoles. Ils avaient même un cadeau pour nous : un tableau représentant les femelles qui ont été opérées grâce à la campagne de stérilisations que nous avons initiée il y a un an et demi et qui a énormément apporté au refuge.

IMG_3967.JPG

Car il ne s’agit pas que d’argent, il s’agit surtout pour eux de s’inscrire dans un dessein plus large de lutte pour la protection animale, quelque chose d’inimaginable pour le refuge de Manzanares que j’ai connu il y a 5 ans. Les bénévoles ont tenu à élargir leur champs d’action en ne se limitant pas qu’aux adoptions. Stériliser les femelles, c’est s’assurer qu’elles ne produiront pas de chiots dont beaucoup pourraient potentiellement grossir les rangs des refuges, dans ce pays qui détient le record européen en matière d’abandons d’animaux de compagnie.

IMG_4049.JPG

Ce refuge, démuni, n’en avait pas les moyens financiers alors Action Invisible, grâce à ses donateurs, leur a simplement donné le coup de pouce nécessaire pour réaliser leur souhait. Ainsi, depuis le mois d’octobre 2015, toutes les femelles adoptées partent stérilisées. Lors de notre visite, nous leur avons assuré la continuité de notre soutien pour ce projet, en espérant que les dons continueront à suivre.

DSCF6064.JPG

Forts de cette réussite, les bénévoles veulent aller plus loin et lancer une seconde campagne de stérilisations, cette fois-ci pour encourager les propriétaires de chiens de Manzanares à stériliser leurs animaux en leur proposant une aide financière pour prendre en charge partiellement le coût de l’opération. Avec, ils l’espèrent, l’appui de la mairie pour la communication.

DSCF6118.JPG

En les écoutant nous expliquer avec enthousiasme leurs futurs projets, nous réalisons que, décidément, le refuge de Manzanares a bien changé, qu’il est désormais tourné vers l’avenir, ouvert sur le monde.

IMG_4059.JPG

« Les écoliers participent à des journées du bien-être animal » // Puertollano //

// Le conseil municipal de Puertollano et le refuge de Huellas avec la collaboration de la police locale ont inauguré les journées du bien-être animal au collège David Jiménez Avendano, qui se dérouleront jusque juin dans treize autres centres éducatifs.

111.jpg

Dans le cadre du projet ‘Les animaux de compagnie dans la ville, bien-être et vivre ensemble’, avec le slogan ‘adoptez, respectez’, ils ont fait partager à des écoliers de 6ème primaire l’importance de sensibiliser les jeunes à adopter une attitude respectueuse et civile envers nos animaux de compagnie et les animaux de la faune sauvage.

Eduquer à l’école.

Le conseiller de l’environnement, Carlos Garcia, considère qu’il est essentiel que les enfants prennent conscience dès leur plus jeune âge de la nécessité de respecter son environnement et les animaux en particulier.

Le galgo Robledo.

Une conférence où Karen Caws, présidente de l’association de protection des animaux et plantes ‘Huellas’, a fait connaître aux étudiants le travail de la protectorat dans la ville, parlant du problème historique de l’abandon et de la maltraitance de races de chiens comme les galgos et les podencos dans la région de Puertollano, et de l’objectif final de Huellas qui est de trouver une famille pour tous ces animaux qui sont hébergés dans les installations de la route de Villar.

Comme témoignage de ces animaux victimes d’abandons, Karen était accompagnée de Robledo, un précieux galgo à la robe noire.

Espèces en voie d’extinction.

Luisa Lopez, qui travaille pour le ministère de l’Environnement, des Parcs et des Jardins, a expliqué la problématique des animaux en voie de disparition en prenant différents exemples d’animaux qui se retrouvent dans une situation critique à cause des mauvaises pratiques mises en place par les hommes.

Elle a mis l’accent sur la pollution et la destruction des habitats, la chasse sans discernement, le commerce de la fourrure et des défenses, la problématique des collectionneurs et de la possession d’espèces non élevées en captivité. De même, elle a donné des règles de bonne pratique à adopter à la maison pour éviter de contribuer à la maltraitance animale.

Des chiens avec des puces.

Pour terminer, un agent de la police locale est venu expliquer la nécessité d’identifier tous les chiens avec la puce (microchip) obligatoire, pour qu’ils soient bien enregistrés dans le recensement de la ville, afin de pouvoir localiser facilement le propriétaire et aussi pour pouvoir dénoncer les cas de maltraitance et d’abandons d’animaux. A cet effet, l’agent a procédé à l’identification de Jeremias, un chien volontaire qui s’est prêté avec plaisir à la lecture de la puce, avec le lecteur que la Police utilise dans son travail de tous les jours.

La ville a également profité de cette journée pour rappeler que le guide ‘animaux dans la ville’ a été réédité. Il fournit un certain nombre de conseils ainsi que les obligations liées à la détention d’un animal de compagnie. Ce guide est consultable sur le site internet de la ville de Puertollano.//

222

 

Notre visite au refuge de Valdepenas // Mars 2017

 

 

IMG_3781
Les participants se préparent pour la course, dont LLUVIA à droite
IMG_3650
Mailis & LOLO prêts pour le départ

Ce dimanche 12 mars 2017, nous avons eu le grand honneur d’assister au 3ème Canicross organisé à Valdepenas par notre association-partenaire espagnole ‘Ayuda Animal’.

 

Un an plus tôt, presque jour pour jour, lors de notre visite précédente, les bénévoles nous apprenaient avec regret leur décision de ne plus accepter de nouveaux pensionnaires et de fermer le refuge une fois que le dernier serait adopté.

Quel hasard mystérieux a fait que nous nous rendions en Espagne à la même date que ce Canicross qui devait célébrer la fermeture du petit refuge qui aura sauvé, durant ses quatre années d’existence, 103 chiens dont une majorité des chiens de chasse?

IMG_3677.JPG

Si cet événement était forcément chargé d’émotions et de larmes, ce fut aussi une fête. Nous avons vu des espagnols, adultes et enfants, courir avec leurs compagnons canins et cette multitude de binômes formaient l’espoir qu’une autre Espagne est possible, même au fin fond de la Castilla-La-Mancha. Nous avons vu des jeunes garçons courir avec des galgos, des fillettes caresser des podencos, sous le regard bienveillant des parents et grands -parents…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un an plus tôt, nous avions été attristées par la décision des bénévoles, mais nous ne pouvions que comprendre leur désespoir. Comment continuer à s’occuper de ce refuge, alors que personne ne les aidait et que la commune préférait offrir des subventions à la perrera locale plutôt qu’à une association indépendante comme la leur ? Puis comment avancer alors que les bénévoles ne sont jamais assez nombreux ? Comment se battre quand la vie décide que l’on doit partir travailler dans une autre ville ?

IMG_3751.JPG

Nous leur avions promis de respecter leur choix et vous aviez répondu à notre appel aux dons. Il s’agissait de lever des fonds afin d’effacer leur dette de 3.000 euros auprès de la clinique vétérinaire. Grâce à votre mobilisation, les bénévoles vont pouvoir fermer le refuge la tête haute et avec dignité. C’était le but.

IMG_3815IMG_3819

17155827_730856033750799_4509674923165625596_n

Petit à petit, tous les chiens sont partis ; certains sont restés en Espagne, d’autres ont rejoint la Belgique, la France ou encore l’Allemagne. NERO, MULAN, DEXTER, TICO et PAULINA ont d’ailleurs trouvé une famille grâce à vos partages sur la page d’Action Invisible.

IMG_3752.JPG

Alors, quand lors de la cérémonie de remise des prix du Canicross, nous avons entendu qu’on nous invitait à monter sur scène pour nous offrir, après un discours très fort et très émouvant, un trophée de remerciement, ça a été très difficile de retenir nos larmes. Nous avons pris conscience que, vous et nous, par de toutes petites actions quasi invisibles, nous les avions vraiment, réellement aider. C’est donc tout naturellement que nous dédions ce prix à toutes celles et ceux qui, dans l’ombre, de derrière leur écran d’ordinateur, ont eu envie de soutenir ces bénévoles.

IMG_3850

A ce jour, il ne reste que deux chiens à Ayuda Animal : LOLO qui remontera dans quelques jours en Allemagne pour y rejoindre sa famille d’adoption et CHOCO qui partira bientôt en pension. Le refuge fermera alors ses portes définitivement… Mais les bénévoles nous ont promis de continuer à aider et à sauver les chiens de Valdepenas, par le biais de familles d’accueil. Et nous voulons penser que peut-être, si les filles ont décidé de continuer, c’est parce qu’elles savent qu’à des milliers de kilomètres de là, par-delà les frontières, des centaines de personnes regardent avec admiration leur travail, et seront prêtes à les aider à nouveau.

Elles n’étaient, ne sont et ne seront pas seules.

IMG_3934.JPG

Nous voulons dire au revoir à ERA comme elle le mérite // Refuge Huellas de Puertollano

era.jpg

Karen Présidente de Huellas et volontaire était avec elle jusqu’au bout et a voulu lui dédier ces mots.

C’était un jour de printemps. C’était un jour ensoleillé et chaud et cela ressemblait à un après-midi tranquille au refuge mais ça ne l’était pas. C’était un après-midi qui nous marquera, nous, les bénévoles.
Une chienne sans envie de bouger ni de se battre ni de vivre arrive au refuge et qu’on apporte en courant chez le vétérinaire.
C’était une vie de souffrance. C’était une vie sans nourriture.
C’était une vie sans caresses… c’est ainsi que nous est arrivée ERA.

Et même si ce ne sont que quelques heures qu’ERA a passées avec nous, ERA a laissé à jamais son empreinte. Nous avons ressenti une peine incroyable de voir comme une vie si courte pouvait se terminer ainsi. Sans avoir connu la joie ; sans avoir connu un vrai foyer ; sans avoir eu la possibilité de courir et de profiter des choses simples et authentiques qu’aiment les chiens et qui nous coûtent si peu.

Dans la voiture vers le vétérinaire ça se voyait qu’elle allait s’éteindre peu à peu mais ce qui nous a frappé, c’est qu’elle n’avait pas envie de lutter – mais ce que l’on a compris après c’est qu’elle n’avait plus de forces pour se battre !

Nous ne savons pas ce qui a pu passer – nous ne pouvons imaginer si elle a été heurtée par une voiture, si elle est tombée d’un mur ou d’un toit en essayant d’échapper de l’endoit où était sa maison, s’ils lui avaient planté exprès quelque chose de pointu dans le corps ou si ERA se l’ai planté en essayant de s’échapper du calvaire que fut sa vie parce que cet état de maigreur extrême parle d’interminables heures de souffrance.

ERA je te demande de me donner tes forces pour continuer et que tu sois toujours à mes côtés.

Retour aux sources essentielles // Mars 2017

Quand on défend une cause, peu importe la cause, il est important d’aller sur place pour se rendre compte de la réalité des choses. Conscientes de ça, nous nous sommes donc rendues en Espagne pour aller voir au plus près les besoins de nos refuges partenaires. Mais plus que ça, nous avons fait des rencontres et re-rencontres extraordinaires. Voici notre compte-rendu photo. Nous espérons qu’il saura retransmettre au plus juste les milliers d’émotions que nous avons éprouvées au court de ces quelques jours.

Jour 1 // Floirac – France

Compte-Rendu (1)

Le rangement le plus optimisé au monde pour pouvoir emmener un maximum de dons.

Jour 2 // Huellas – Puertollano & la pension de Domi – Ciudad Real

Compte-Rendu (2)

De nos fenêtres, les plaines de la Castille…

Compte-Rendu (3)

Les dons pour Huellas.

Compte-Rendu (4)

Huellas accueille aussi quelques chats pour le moins sociables… !

Compte-Rendu (5)
Majuelo et Madrono

Compte-Rendu (6)

Compte-Rendu (7)
Haya

Compte-Rendu (8)

Une journée comme une autre à Huellas.

Compte-Rendu (9)Compte-Rendu (10)

Compte-Rendu (11)

Compte-Rendu (12)
America
Compte-Rendu (13)
Hortensia
Compte-Rendu (14)
America

Compte-Rendu (15)Compte-Rendu (16)

Le jeu de deux copains.

Compte-Rendu (17)Compte-Rendu (18)Compte-Rendu (19)Compte-Rendu (20)

La vie en refuge, c’est aussi ça : des parties de jeu qui n’en finissent plus !

 Compte-Rendu (21)

Parfois les mots n’ont plus lieu d’être. Les regards se suffisent à eux-mêmes.

Compte-Rendu (22)Compte-Rendu (23)

La force d’une étreinte donnée avec le coeur…

Compte-Rendu (24)Compte-Rendu (25)Compte-Rendu (26)

Les bisous de deux copains.

Compte-Rendu (27)

Rocco ou la tristesse incarnée, désormais attendu par une formidable famille. Merci pour votre mobilisation !

Compte-Rendu (28)
Genova

Compte-Rendu (29)Compte-Rendu (30)

Et ça joue, encore et encore. Pour toujours !

Compte-Rendu (31)

Acebo revit une fois dehors !

Compte-Rendu (32)Compte-Rendu (33)Compte-Rendu (34)

Au final, un chien reste un chien, que l’être humain le catgorise ou non. Ici, Ama, chienne PPP (l’équivalent de nos catégories 1 et 2), joue à la balle avec une bénévole.

Compte-Rendu (35)Compte-Rendu (36)

Karen nous explique comment va fonctionner cette nouvelle chatterie et quels sont ses projets pour l’avenir.

Compte-Rendu (37)Compte-Rendu (38)

Maïté est adoptée en Allemagne

Compte-Rendu (39)Compte-Rendu (40)Compte-Rendu (41)Compte-Rendu (42)Compte-Rendu (43)Compte-Rendu (44)Compte-Rendu (45)Compte-Rendu (46)

Toute la sagesse de l’âge dans un seul regard.

Compte-Rendu (47)Compte-Rendu (48)

Des médecins de la ville viennent d’amener des dons de materiel. Les mentalités changent… !

Compte-Rendu (49)

Aguila, la galga de Domi…

Compte-Rendu (50)
A la pension de Ciudad Real – Rouse

Compte-Rendu (51)

La sociabilité d’un galgo, dans toute sa splendeur – Flamenco

Compte-Rendu (52)
Rouse, la maman
Compte-Rendu (53)
Noah, la fille

Compte-Rendu (54)

Jeux de bouche!

Compte-Rendu (55)Compte-Rendu (56)

Aller en Espagne et ne pas manger de tortilla, ça n’a aucun sens !

Compte-Rendu (57)Compte-Rendu (58)

Ràton, plus que jamais détendu.

Compte-Rendu (59)
Chris

Compte-Rendu (60)

 Jour 3 // Retour à Huellas – Puertollano

Compte-Rendu (61)

Le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée… Surtout avec de grosses journées !

Compte-Rendu (62)
Retour à Huellas – Puertollano

Compte-Rendu (63)Compte-Rendu (64)

Patty… Encore une mamie dont le regard nous a vrillé le coeur…

Compte-Rendu (65)Compte-Rendu (66)

Sabio & Esperenza, deux titans au coeur tout doux.

Compte-Rendu (67)Compte-Rendu (68)Compte-Rendu (69)Compte-Rendu (70)

Joyeux anniversaire Maïté !

Compte-Rendu (71)
Brezo & Irina

Compte-Rendu (72)

Byron, ce vétéran de Huellas qui aura toujours l’air d’avoir deux mois… Une bouille de bébé !

Compte-Rendu (73)

Nous avons donné un coup de main à Huellas en participant à la vermifugation de tous les loulous du refuge.

Compte-Rendu (74)Compte-Rendu (75)

Au revoir Huellas… On reviendra, c’est une promesse.

Compte-Rendu (77)Compte-Rendu (78)Compte-Rendu (79)Compte-Rendu (76)

Au revoir Huellas… On reviendra, c’est une promesse.

Compte-Rendu (80)

Mais avant de nous rendre à notre prochaine destination, Karen nous a très gentiment invitées à manger. Quel régal ces lasagnes végétariennes !!

Jour 4 // Matinée au canicross organisé par le refuge de Valdepenas – Après-midi au refuge de Manzanares

 Compte-Rendu (81)Nous vous présentons Odin, chien catégorisé qui a fait un tour en FA avant d’être adopté par cette même famille. Un amour de loulou !

Compte-Rendu (82)
Mailis prête pour le canicross avec Lolo

Compte-Rendu (83)Action Invisible au presque (Vanessa ) complet !

Compte-Rendu (84)Compte-Rendu (85)Lolo n’a pas compris que pour gagner le canicross organisé par son refuge, il fallait faire le tour du parcours et pas demi-tour deux minutes après le départ…

Compte-Rendu (86)Mais l’important, c’est de participer, n’est-ce pas !!

Compte-Rendu (87)
Choco, le dernier loulou de Valdepenas

Compte-Rendu (88)Compte-Rendu (89)Black, à l’adoption.

Compte-Rendu (90)La photo de l’espoir.

Compte-Rendu (92)
Iris à l’adoption

Compte-Rendu (93)La relève est assurée !!

Compte-Rendu (94)Perrine a reçu un trophée pour les actions invisibles d’Action Invisible.

Compte-Rendu (95)Les adieux sont toujours difficiles, surtout quand il s’agit de tourner la page sur une aventure aussi intense que celle du refuge de Valdepenas…

Compte-Rendu (96)Compte-Rendu (97)Nos visages rougis par l’émotion…

Compte-Rendu (98)Compte-Rendu (99)Le trophée !!!

Compte-Rendu (100)Les équipes du refuge de Valdepenas et d’Action Invisible.

Compte-Rendu (101)
Découverte du nouveau refuge de Manzanares

Compte-Rendu (102)Compte-Rendu (103)Compte-Rendu (104)Compte-Rendu (105)Compte-Rendu (106)Compte-Rendu (107)Compte-Rendu (108)Compte-Rendu (109)Compte-Rendu (110)

Soutenez Action Invisible et les refuges espagnols pour 1€ par mois // Teaming.net

12495068_1029971580385299_1299071755321976213_n

Soutenir refuges et associations avec 1€ par mois, c’est le principe de Teaming.net, site internet de micro-donations, qui prouve que les petits gestes changent le monde et le rendent meilleur.

Il suffit de vous inscrire sur le groupe de l’asso ou refuge que vous souhaitez soutenir (vous pouvez bien sûr en soutenir plusieurs). Chaque mois, Teaming prélèvera 1€ par groupe soutenu qui sera entièrement reversé à ceux que vous voulez aider.

L’inscription est rapide, facile et totalement sécurisée. En haut à droite de la page d’accueil, vous pouvez choisir votre langue.

L’idée est bien sûr de pouvoir participer à hauteur de ses moyens, même pour ceux qui n’en ont pas beaucoup et de former une grand et puissante chaîne de solidarité.

Marche à suivre:

1 – Rendez-vous sur le site: https://www.teaming.net/?lang=fr_FR

2 – Créer votre compte en cliquant sur « Enregistrez-vous » (en haut à droite de la page d’accueil). Vous devenez alors un « teamer ».

3 – Une fois votre compte créé, rejoignez les groupes d’assos que vous désirez soutenir (voir ci-dessous la liste des refuges et assos partenaires d’Action Invisible) en cliquant directement sur les liens listés en bas de cet article, ou en utilisant l’outil de recherche du site.

4 – Cliquez sur « rejoignez ce groupe », puis laissez-vous guider pour accédez au paiement. Vous pourrez ensuite rejoindre de la même façon autant de groupes que vous souhaitez, vous n’aurez plus à renseigner vos coordonnées bancaires.

5 – Faites ensuite la promotion de vos groupes car c’est le nombre de participants qui fait la différence!

Voici les associations et refuges espagnols dont Action Invisible est le dévoué partenaire, je vous invite bien entendu à les rejoindre:

* Action Invisible: https://www.teaming.net/actioninvisible?lang=fr_FR

* Carea Protectora (le refuge de Manzanares): www.teaming.net/careaprotectora-grupo-DblQVF40xf

* Huellas Puertollano: www.teaming.net/huellaspuertollano

* Protectora de animales de Malagon: www.teaming.net/protectoradeanimalesdemalagon

* Protectora de Villena: www.teaming.net/protectoradevillena

* SOS Animales Sagunto: www.teaming.net/sosanimalessagunto

Muchas gracias à todos!

Projet Tierra Perra: une aire d’épanouissement pour le refuge de Sagunto

15439909_1259070707475384_3548087745175777613_n

Sos Animales à Sagunto est un refuge pas comme les autres. Carmen, sa fondatrice, veille comme une mère, nuit et jour, sur ses 120 chiens. Sagunto n’est pas un refuge, c’est un sanctuaire, le Palais de la récupération et de la débrouille où tout est mis en œuvre pour assurer un maximum de bien-être à ses pensionnaires poilus. Pas facile quand on manque cruellement de tout. En effet, ce refuge aussi dynamique et ingénieux soit-il, est très peu aidé. Outre une antenne en Belgique emmenée par Katrien, une amie de longue date de Carmen, Sagunto ne reçoit que peu d’aide. Les adoptions y sont donc rares, et les chiens restent souvent au refuge de nombreuses années.

Action Invisible a décidé de lancer cette campagne afin d’exaucer le rêve de Carmen : offrir à ses enfants canins un espace d’épanouissement, une aire de jeu et de travail où ils pourront s’amuser, se défouler – physiquement et mentalement – et apprendre. Nous avons décidé d’appeler ce futur lieu Tierra Perra : un espace où des éducateurs canins bénévoles pourront faire travailler les chiens grâce à des parcours d’agility (un chien équilibré et un minimum éduqué est plus facile à adopter). Aussi, plutôt que de choisir un chien derrière des barreaux, les adoptants pourront le voir évoluer dans un environnement positif. Et pour les loulous qui ne quitteront jamais le refuge, ce terrain d’épanouissement sera une autre façon d’échapper au quotidien et de s’épanouir.

Concrètement, nous avons besoin de réunir environ 1000€ pour que ce rêve devienne réalité. Le terrain, situé à l’écart du refuge pour assurer un minimum de calme aux chiens qui l’utiliseront, est déjà choisit, mais tout reste à faire (voir photo).

Nous avons besoin de :

– terrasser le sol (négocié 150€ par Carmen)
– clôturer le terrain (devis: 468,86 €)
– des toiles tendues pour apporter de l’ombre
– un abreuvoir agricole pour bovins qui servira de piscine
– une cabane de rangement pour entreposer le matériel

Nous comptons sur la récup’ et le système D pour équiper le parcours d’agility. Les pompiers de Sagunto ont promis de venir prêter mains fortes.

Si vous souhaitez améliorer les conditions de vie des 120 chiens de Carmen, vous pouvez faire un don :

Nous souhaitons bonne chance à ce fabuleux projet et remercions d’avance toutes les personnes qui aideront à sa réalisation.

Contact : perrinemallet46@gmail.com

15542027_1260112437371211_2704368702289340157_n

Novembre 2017 // Le projet TIERRA PERRA avance ! //

 
Lors de notre récent passage au refuge de Sagunto, nous avons joué aux inspectrices des travaux (presque) finis, et l’on peut dire que nous sommes particulièrement fières du travail effectué par les bénévoles, aidés par les pompiers de la ville.
 
L’aire d’épanouissement, financée grâce à votre générosité, est presque terminée. Le terrassement et la clôture en bois sont achevés. Dès la livraison (prochaine) du portail, Tierra Perra pourra dors et déjà servir comme terrain de travail pour les bénévoles-éducateurs canins et les chiens les plus « difficiles ».
 
L’enceinte de palissades sera rehaussée de grillage pour que les chiens vivant dans les plus petits enclos ou en isolement puissent s’y détendre sans être constamment sous la surveillance des bénévoles, en toute sécurité.
 
Les bénévoles disposent d’une immense bâche qui sera installée en guise de toit afin d’abriter du soleil et de la pluie, ainsi Tierra Perra pour être utilisée par tous les temps. Ils ont également déjà tout le matériel nécessaire aux séances d’éducation canine.
 
Enfin, notez que les bénévoles ont pensé à tout puisqu’ils ont fabriqué une table et un banc juste à côté de Tierra Perra pour que Carmen, la fondatrice du refuge qui vit sur place, puisse apprécier la magnifique vue tout en restant près de ses protégés (et surveiller ses bénévoles au passage, hihihi).
 
Un très beau projet qui améliorera d’ici peu les conditions de vie des chiens de ce refuge hors du commun.
 
Merci à tous ceux qui y ont participé !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’horreur est quotidienne à Puertollano

Alors que ce refuge de plus de 300 chiens est plein à craquer, notre refuge-partenaire doit faire face à de nombreux et récurrents actes de cruauté.

Dernièrement, c’est un chiot de quatre mois nommé PITI qui a été découvert par une famille; il vivait dans le canapé jeté aux ordures que vous voyez sur la photo. En entendant la voix des gens, PITI est sorti de sa cachette, cherchant désespérément de l’aide. Ils ont découvert alors un petit chien sans défense, seul au monde, sa peau plein de croûtes, de blessures et de pellicules, atteint d’une démodécie sévère. Le refuge l’a bien sûr pris en charge et cherche actuellement une famille d’accueil pour lui éviter, à son âge, d’aller au refuge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hier, alertés par un habitant de la ville, les bénévoles ont secouru une chienne nommée DANKA, qui avait été jetée dans un ancien réservoir d’eau, à 6 mètres de profondeur. Le promeneur a entendu les pleurs de l’animal, et les bénévoles ont découvert au fond du trou rempli d’ordures une jeune chienne d’une extrême maigreur, avec une peur terrible. Sans leur intervention, elle était vouée à une mort certaine, prise au piège de ce trou mortel.

Voici un petit aperçu du quotidien des bénévoles du refuge de Puertollano, une ville particulièrement cruelle envers les animaux. Comment font-ils pour tenir le coup? Que pouvons-nous faire pour les aider, nous qui sommes si loin?

Ce refuge a besoin de nous.

Vous pouvez les parrainer:

  • en nous adressant un don que nous leur transmettrons: perrinemallet46@gmail.com
  • en leur faisant un don directement: vous trouverez leurs coordonnées bancaires et lien Paypal sur leur site internet http://www.huellaspuertollano.es/
  • en soutenant leur groupe Teaming qui consiste à donner un euro par mois: https://www.teaming.net/huellaspuertollano

Merci pour eux.