« Chiens piégés par la lave aux Canaries, course contre la montre pour les sauver : nourriture et eau à l’aide de drones » // then24.com // 14.10.21

Chiens piégés par la lave aux Canaries. Crédit : Cabildo de La Palma / Leales.org

// Il y a au moins quatre podencos piégés par la lave dans deux plans d’eau (vides) de l’île canarienne de La Palma, où le volcan Cumbre Vieja est entré en éruption depuis près d’un mois. Les animaux reçoivent de la nourriture et de l’eau grâce aux drones, mais ne peuvent pas être atteints par voie terrestre en raison des températures excessivement élevées. Une association de protection des animaux réfléchit à une mission de sauvetage avec des drones de transport, avant que la lave ou les effondrements ne les submergent.

Sur l’île de La Palma, située dans l’archipel espagnol des îles Canaries, il y a au moins quatre chiens de race podenco piégés par la lave qui, depuis le 19 septembre, a commencé à couler des flancs du volcan Cumbre Vieja, qui s’est soudainement réveillé. Les chiens ont été identifiés à l’aide de drones i dans la partie supérieure de Todoque , l’une des zones les plus touchées par le flux incandescent, qui a déjà dévasté des centaines d’hectares de territoire écrasant les maisons, les cultures et les infrastructures. Heureusement aucune victime ni blessé ne sont à déplorer parmi les habitants, tous ont réussi à s’enfuir à temps (des milliers de personnes ont dû être évacuées). On croyait que même les animaux de compagnie étaient en sécurité, jusqu’à la découverte de ces malheureux chiens, coincés dans deux plans d’eau très proches et entourés de lave. Mais les animaux en danger pourraient être plus nombreux, selon les rapports de l’association de défense des droits des animaux ‘leales.org’.

Le Conseil de La Palma (Cabildo de La Palma) a annoncé la découverte des chiens, et surveille et gère la situation également grâce au soutien vertueux de certaines entreprises locales. Plusieurs bénévoles fournissent en effet de l’eau et de la nourriture aux animaux à l’aide de drones, le seul moyen actuellement capable de les atteindre. Les sauvetages par voie terrestre sont actuellement rendus impossibles en raison des températures extrêmement élevées entourant les deux plans d’eau, dont l’un est dangereusement proche de la coulée de lave. « Le Cabildo de La Palma a remercié aujourd’hui les sociétés Volcanic Life et Ticom Soluciones SL, pour leur collaboration et le travail altruiste visant à assurer le bien-être des animaux qui sont piégés dans la partie supérieure de Todoque, après avoir été entourés de lave », peut-on lire dans un communiqué de presse de l’administration locale. Les podencos reçoivent de la nourriture et de l’eau de cette façon depuis au moins cinq jours, mais on ne sait pas depuis combien de temps ils sont piégés. Certains vétérinaires sont également impliqués dans l’opération, et donnent des conseils pour savoir comment soutenir au mieux les chiens dans ce moment stressant et dramatique.

L’association de défense des animaux Leales.org, comme le rapporte le journal El Universal, après avoir visionné des photos et des vidéos des chiens, a déclaré qu’il y avait au moins quatre podencos en danger, « dont au moins trois sont piégés dans deux étangs très proches, l’un d’entre eux est très proche de la lave ». Il n’est pas exclu qu’il puisse y avoir d’autres chiens dans la zone, entre le quartier Paraíso et la zone Todoque. Leales.org aurait été contacté par une firme spécialisée dans les drones de transport (transport de fret) qui lui a expliqué sa volonté d’utiliser ses propres véhicules pour tenter de secourir les chiens, cependant les drones ne sont pas légalement autorisés pour le transport d’animaux vivants, ce qui veut dire qu’un feu vert spécial des autorités serait nécessaire pour permettre ce sauvetage. Au moment où je rapporte ces faits, les autorités ne mentionnent aucune tentative de sauvetage en cours ; le Cabildo de La Palma souligne seulement que les chiens continueront à être nourris, abreuvés et soutenus « tant que les conditions météorologiques et de sécurité le permettront ».

Mais s’il n’y a pas d’intervention des autorités, avec pour conséquence que le risque que les chiens soient submergés par la coulée de lave ou par les effondrements dus à l’activité volcanique deviendra réel, il n’est pas exclu que l’association de défense des animaux puisse intervenir de manière autonome avec des drones de transport pour tenter un sauvetage désespéré. Pas surprenant, comme l’indique El Universal, le groupe SER impliqué dans l’affaire a déclaré que Leales.org « a reçu des propositions pour créer une campagne de financement public dans le but de couvrir d’éventuelles amendes ». Comme le précise Leales.org, les podencos sont la race la plus maltraitée des îles Canaries, que leurs propriétaires n’hésitent bien souvent pas à abandonner. L’espoir est que d’une manière ou d’une autre tous les chiens qui risquent de mourir dans ces circonstances dramatiques seront sauvés le plus rapidement possible.//