» Maite Bautista dénonce « qu’il est courant d’abandonner pour les laisser mourir dans des trous et des fossés des chiens de chasse trop vieux qui ne servent plus » // La Voz De Fuerteventura // Iles Canaries // 12.01.21

Mate Batista, avocate de Prote

« C’est chose courante d’abandonner pour les laisser mourir dans des trous et des fossés des chiens de chasse trop vieux pour servir et pas seulement aux Canaries » a déclaré Maite Bautista, avocate de PROTA, mardi dernier à la radio Fuerteventura FM. Au cours de l’entretien Maite Bautista a souligné très clairement que les procédures pénales concernant la maltraitance animale qu’a engagé l’association des avocats pour la défense des animaux aux Canaries sont « en majorité le fait des chasseurs »

Maite Bautista  a reconnu que « l’ensemble des chasseurs est en grande partie à l’origine de la maltraitance et des abandons d’animaux. Si je devais être politiquement correct je devrais dire que cela est faux, mais nous savons tous que c’est la vérité; pour preuves la dizaine de procédures pénales ouvertes en 2020 à Fuerteventura »

La Peur de dénoncer

Maite Bautista participe ce mardi à une des journées du programme organisé par le conseil municipal de Fuerteventura par le biais du Département de l’Engagement Citoyen, dirigé par Pau Quiles et en collaboration avec The Animal Academy, qui a pour but de sensibiliser la population de Majorera à l’environnement et à la défense des animaux.

Maite Bautista s’est appliquée à montrer aux citoyens les démarches administratives nécessaires pour dénoncer un acte de maltraitance, même si elle a reconnu que l’obstacle principal pour une dénonciation est la peur.

Cette peur est compréhensible nous dit encore Maite. La violence entraîne la violence et celle faite aux animaux se répercute sur les personnes, cela est un fait avéré.

 Bautista a fait ressortir l’importance de ces campagnes de sensibilisation permettant les changements culturels pouvant remettre en cause l’idée reçue que l’on peut faire ce que l’on veut de son animal sans devoir rendre compte à qui que ce soit. Sans vouloir faire de comparaison Bautista nous rappelle « qu’il n’y a pas si longtemps on pensait la même chose sur les violences faites aux femmes ». Il maintenant admis que cela est un problème nous concernant tous «je pense que ce sera la même chose pour les animaux »

Les prochaines journées auront lieux dans les locaux de la police locale de Morro Jable le 25 et 26 janvier.

Prochaines journées

Les prochaines dates de ces colloques seront le 5 et 6 mai à l’hôtel Mirador Puerto del Rosario, le 12 et 13 mai au Centre Cultutrel de Valles de Ortega, le 19 et 20 mai dans les locaux de la police de Morro Jable.

Entre-temps seront réalisées trois journées virtuelles avec l’application ZOOM  le 18 février, le 15 avril et le 10 juin de 15 heures à 21 heures .

Les instances chargées d’organiser les rencontres sont: The Animal Academy, Belén Roca éducatrice canine et fondatrice du projet A.M.C-CAN, Alba Miquel, et l’avocate du droit des animaux maître Bautista.

Les personnes intéressées à suivre ces colloques, en personne ou virtuellement, devront faire une inscription en utilisant le lien suivant: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScLrwrKOC1eqpmby9VbxanYFZD1W2bu8zk-_zt2HmgAugRtSw/viewform?usp=sf_link