« La Garde civile démantèle une organisation qui volait et revendait des chiens de chasse » // Las Provincias // 2.02.21

/ Les agents ont récupéré 32 chiens, dont la valeur est estimée à 50.000 euros, et arrêté quatre personnes dans le cadre de l’opération ‘Jascan’

La Garde civile, dans le cadre de l’opération «Jascan», a démantelé à Valence une organisation criminelle spécialisée dans le vol et la revente de chiens de chasse. Quatre personnes ont été arrêtées et une enquête a été ouverte à l’encontre d’une autre personne pour des délits présumés de vol avec effraction, de maltraitance animale, d’abandon d’animaux, de falsification de documents et d’appartenance à une organisation criminelle.

Vidéo de la découverte par la Guardia Civil ici : https://www.lasprovincias.es/sucesos/guardia-civil-desmantela-20210130114332-nt.html

Au cours du déroulement de cette opération, 32 chiens, dont la valeur est estimée à environ 50.000 euros, ont été retrouvés. Ces chiens avaient été volés dans les provinces de Valence, Castellón et Albacete. En outre, 48 cartes d’identification de chiens de race et 32 ​​passeports ont été saisis, ainsi que 3 fusils de chasse et 1 carabine.

L’opération a commencé début septembre à la suite de deux plaintes déposées pour vols avec effraction de chiens de chasse dans les villes de Llanera de Ranes et L’Enova, et plus tard on avait également eu connaissance de vols de chiens à Almansa (Albacete) et à Barracas (Castellón).

Une fois les membres du réseau localisés, une perquisition a été effectuée au domicile du chef présumé, ainsi que dans une ferme (ancienne ferme d’élevage) qu’il dirigeait, et dans plusieurs maisons situées à L’Alcudia de Crespins et Canals, où des chiens ont été retrouvés vivant dans des conditions déplorables.

Plusieurs de ces animaux présentaient des entailles profondes dans le cou réalisées pour extraire leur puce d’identification. Certains animaux ont été relâchés par les auteurs présumés dès qu’ils ont su qu’ils étaient recherchés.

Les 4 membres de l’organisation ont été arrêtés pour tous ces délits présumés. De plus, un vétérinaire fait lui aussi l’objet d’une enquête pour avoir réimplanté de nouvelles puces aux chiens volés et avoir établi de nouveaux passeports et cartes d’identité, sans les enregistrer dans le RIVIA (Registre Informatique d’Identification des Animaux de la Communauté de Valence).

Les membres du réseau publiaient sur les pages d’achat-vente d’internet des annonces en ligne pour vendre les chiens volés. Une fois la vente réalisée, ils envoyaient les animaux dans différentes parties du territoire national par l’intermédiaire d’une société de transport qui possédait un service de transport d’animaux de compagnie, après leur avoir préalablement fait implanter une nouvelle puce, ainsi qu’un nouveau passeport par un vétérinaire.

L’opération, ordonnée par le Tribunal de Première Instance et d’Instruction n° 3 de   Xátiva (Valence), a été menée à bien par des agents appartenant à la brigade Roca de la Garde Civile de Xátiva, et au SEPRONA (Service Protection de la Nature et de l’Environnement) de Vallada.//

Lien vers l’article original ICI