«  »Les 90 podencos de Mogán » qui étaient à Agüimes ont été secourus et transférés à Bañaderos. »// Iles Canaries // 04.04.20

« Au cours de la journée d’aujourd’hui, trois véhicules de la Garde Civile, une de la police locale d’Agüimes et un véhicule de recueil d’animaux se sont rendus à Vargas, dans la municipalité d’Agüimes, pour transférer les chiens qui se trouvaient dans des installations dénoncées par des animalistes à de nombreuses reprises.

C’est le cas de maltraitance animale qui a duré le plus longtemps aux Canaries et le plus médiatique. 

La première plainte a été déposée en 2013 lorsque ces 90 chiens se trouvaient dans la municipalité de Mogán. PACMA a déposé une autre plainte en 2015. Dans les vidéos présentées par les animalistes, on peut voir des chiens maltraités, à la fois pour leur extrême maigreur et l’entassement de nombreux animaux dans des chenils très étroits, et aussi attachés 24h / 24.

Après les plaintes à Mogán, le propriétaire des podencos avait décidé de les emmener à Vargas, dans la municipalité d’Agüimes, où il a installé une « ferme » avec les mêmes caractéristiques, qui a également été dénoncée par les animalistes. Aujourd’hui, ils ont finalement été « secourus » et transférés au refuge de Bañaderos, où nous espérons que « les 90 podencos de Mogán connaîtront enfin une fin heureuse. »

——————————————-

 » Enfin !!!!!!! Ce samedi 4 avril 2020, sept ans après la première plainte enfin les « 90 podencos » ont été sauvés. Un total de 84 chiens ont été emmenés au refuge de Bañaderos lors d’une mission à laquelle ont participé la Garde Civile, la Police Locale et des bénévoles du refuge pour animaux.

Cette photo je l’ai prise en 2013 quand ils étaient à Los Albarianes (Mogán) et j’ai été très heureux de savoir que ce podenco noir et blanc que l’on voit à gauche est l’un des survivants.

Aujourd’hui, je me sens très heureux parce que j’ai toujours dit que même pour en sauver un seul, cela valait la peine de faire beaucoup de bruit, de récolter 115.000 signatures avec une pétition, de parler d’eux à la radio, etc pour qu’on les oublie pas. Je les ai même placés avec une marque sur Google Maps pour que la justice ne perde pas leur trace… Je n’ai pas participé au sauvetage mais j’ai le sentiment d’en faire partie. Merci à toutes les personnes qui ont suivi ce cas depuis toujours et qui continueront à le faire parce que maintenant commence une mission difficile qui est de trouver un foyer pour chacun d’entre eux. Au cours de ces années, j’ai pu collecter quelques fonds qui seront destinés à couvrir en partie les dépenses et je vous dirai comment et quand cela se passera. Je n’ai pas plus de détails à vous donner pour l’instant. La nouvelle a été publiée sur https://www.grancanariatv.com/2020/04/rescatados-los-90-podencos-de-mogan-que.html?m=1 «