« Un lévrier sauvé des ordures où il attendait de mourir » //

« La fin de la saison de chasse marque le début de la tragédie pour des centaines de chiens de cette race.

« Scarlet » à l’endroit où elle a été trouvée

L’Association de Protection Animale ‘Galgos del Sur’ a récemment sauvé «Scarlet», une galga abandonnée qui se trouvait sur un tas d’ordures sur la route de Bujalance à Morente, dans la province de Cordoue. Elle était déshydratée et ne pesait plus que 14 kilos.

Comme l’association l’a précisé dans une note, l’animal est actuellement au refuge de Galgos del Sur après avoir été hospitalisé dans un centre vétérinaire. Scarlet y a été soignée pour « malnutrition sévère, leishmaniose et pour une lésion à la patte ».

« Juste à la fin de la saison de chasse, des milliers de lévriers se retrouvent abandonnés, dans les rues, ou dans des perreras où ils sont déposés pour être sacrifiés peu de temps après, faisant de nombreux autres morts », a déclaré la présidente du refuge Galgo del Sur, Patricia Almansa, expliquant que Scarlet a été «élevée par un galguero, qui l’a utilisée pendant une saison de chasse, puis lui a arraché sa puce électronique avant de l’abandonner au cours du mois de décembre».

Sans force

Scarlet, affamée, déshydratée et transie de  froid, attendait de mourir

Scarlet, la galga sauvée, «fatiguée, déshydratée, épuisée par le froid et le manque de nourriture, a fini par se coucher dans un tas d’ordures pour se laisser mourir», a expliqué Almansa, précisant que lorsqu’un collaborateur de Galgos del Sur l’a retrouvée, elle bougeait à peine et n’a opposé aucune résistance quand il s’est approché.

Almansa explique encore que « de nombreux lévriers s’enfuient et sont très difficiles à sauver, mais Scarlet n’avait plus la force ni le courage de fuir. Il nous reste un long travail à faire avec elle pour qu’elle récupère physiquement et émotionnellement de cette épreuve avant de la mettre à l’adoption. Pour qu’au final, elle trouve une bonne famille qui lui donnera l’amour et les soins qu’elle n’a jamais reçus.» 

Galgos del Sur a encore dénoncé le gouvernement espagnol et les Communautés Autonomes qui protègent les galgueros avec les terribles conséquences pour des milliers de lévriers à la fin de chaque saison de chasse».