« La plateforme ‘Non à la chasse’ a appelé à manifester le 2 février à Ciudad Real et dans 38 autres villes du pays » // lanzadigital.com // 26.01.2020

La plateforme rappelle qu’environ 50.000 lévriers sont abandonnés chaque année

// Il y aura également des manifestations contre la chasse à Cologne, Amsterdam, Toulouse, Milan et Gand.

Le dimanche 2 février prochain à 12h00, des manifestations auront lieu dans 39 villes espagnoles et dans des villes européennes: Cologne, Amsterdam, Toulouse, Milan et Gand, pour dénoncer les conséquences négatives de la chasse en Espagne, entre autres la maltraitance subie par les galgos, podencos et autres races de chiens.

La Plateforme NAC (No A la Caza) coordonne ces manifestations et bénéficie du soutien de plus de 600 associations, plateformes et partis politiques.

Ciudad Real est l’une des villes espagnoles où se déroulera une manifestation. Celle-ci aura lieu sur la Plaza Mayor. Dans la Communauté de Castilla-La Manche, des manifestations sont également prévues dans les villes de Cuenca, Guadalajara et Tolède.

Comme l’explique la plateforme, février est un mois particulièrement critique car il coïncide avec la fin de la saison de chasse avec lévriers. Selon les refuges, environ 50.000 galgos sont abandonnés chaque année. À ce chiffre, il faut ajouter les podencos, les setters, les pointers et d’autres races utilisées pour la chasse.

Selon la plateforme, « c’est parce que beaucoup d’entre eux ne sont plus valides, sont trop lents, qu’ils n’ont pas les qualités requises, qu’ils ne servent tout simplement pas à chasser ou qu’ils sont trop vieux qu’ils sont ainsi mis au rebut massivement ». C’est pour cela aussi que la plateforme NAC revendique la création d’une Loi nationale pour la protection des animaux.

Depuis plusieurs années, des adoptants et d’autres citoyens européens, conscients de la terrible situation des chiens de chasse en Espagne, sortent manifester contre cette injustice. Cette année, des manifestations auront lieu dans cinq villes européennes: Cologne (25 janvier), Toulouse (1er février), Amsterdam (2 février), Milan (2 février) et Gand (2 février).

Dessins animaliers

D’autre part, les œuvres du peintre Paco Catalán, très connu pour publier sur les réseaux sociaux des dessins dans lesquels il montre son amour pour les animaux et dénonce les injustices dont ils souffrent, seront visibles à la manifestation de Madrid à travers une exposition mobile organisée par Capital Animal.

Ce collectif, qui se bat pour les droits des animaux au travers de la culture et de l’art, sélectionnera certaines de ses œuvres et plusieurs de ses membres les porteront. Parmi eux, Rafael Doctor, directeur culturel et historien de l’art, et la journaliste Ruth Toledano, tous deux fondateurs d’Animal Capital, qui adresseront quelques mots au public présent. //

  • Action Invisible rappelle qu’une manifestation aura également lieu à Frameries en Belgique ce même jour !