« La Garde Civile sauve 50 chiens entassés dans des cages à Iznajar » // El Dia de Cordoba // 01.11.2019

 » Trois personnes ont été mises en examen pour maltraitance animale.

C’est ainsi que les animaux ont été découverts.

Dans le cadre de ses fonctions concernant la protection animale, la Garde Civile a ouvert une enquête contre trois personnes soupçonnées de maltraitance animale.

Une patrouille du Seprona de Rute a signalé à la garde civile d’Iznajar un terrain où se trouvaient un grand nombre d’animaux entassés, vivants dans de mauvaises conditions. Pour l’enquête la garde civile a demandé la collaboration des vétérinaires du Bureau Agricole. Il a été constaté par les agents que trois personnes faisant partie du même foyer détenaient un grand nombre de chiens dans des cages minuscules pleines de déjections et ceci sans aucune autorisation, de plus aucun des animaux n’était muni de microchip d’identification, ni d’aucun vaccin. Par conséquent une cinquantaine de chiens ont été transférés dans plusieurs centres de protection animale et une enquête a été ouverte pour maltraitance animale.

Une instruction a donc été ouverte pour infraction à la loi de protection animale d’Andalousie, manquement aux obligations de vaccination et d’hygiène sanitaire.

La parcelle de terrain sur laquelle se trouvaient les animaux était insalubre au point d’être dangereuse non seulement pour les chiens mais aussi pour les personnes. Par mesure préventive tous les chiens confisqués ont été soignés, vaccinés et dotés d’un microchip.

La garde civile remercie les sociétés de protection des animaux qui ont recueillis les chiens,les services de santé,la mairie , les services sociaux,la police locale d’Iznajar, les services vétérinaires du bureau agricole qui tous ont permis de mener à bien l’opération. »