« La proximité du Brexit a multiplié par deux les adoptions de ‘Huellas’. » // La Tribuna de Ciudad Real.es // 09.09.2019

Photographies d’archives du Centre d’Accueil pour Animaux Abandonnés de Puertollano.

 » Le Centre d’Accueil Municipal pour Animaux Abandonnés de Puertollano, qui appartient au Conseil Municipal de la ville industrielle bien que géré par l’association de Protection des Animaux et des Plantes « Huellas », a connu une croissance importante de son activité cette année comparé à la même période de l’an dernier. Les adoptions ont augmenté de 103,51% et les entrées d’animaux ont également augmenté de 34,35%.

Selon les données fournies par le refuge Huellas à ce journal, entre janvier et août, 352 entrées d’animaux ont été enregistrées contre 262 au cours de la même période de l’année précédente, alors que pour ces huit premiers mois de l’année, 348 adoptions ont été enregistrées par rapport aux 171 adoptions enregistrées pour la même période en 2018. Ainsi, si l’on tient compte des entrées et des sorties, on peut constater que près de 99% des animaux arrivés cette année au refuge ont été adoptés, selon l’évaluation du collectif animaliste Huellas.

Lors de l’interview à ce journal, la présidente de l’association Huellas, Karen Caws, s’est dite « très heureuse » de l’augmentation du nombre d’adoptions et a reconnu que la possible sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) connue sous le nom de «Brexit» a joué un rôle de premier plan. Sans surprise, l’arrivée imminente de ce processus a entraîné une forte augmentation du nombre des adoptions en Angleterre, en particulier des chiens dits « invisibles », qui sont ceux « que personne ne demande jamais et que personne ne  voit ».

Karen Caws a également souligné le travail effectué par l’équipe chargée des adoptions internationales de l’association de protection des animaux et des plantes, Huellas, qui a augmenté les contacts avec d’autres pays et a obtenu la collaboration de nouvelles associations en Allemagne. Elle a également valorisé le travail de l’équipe nationale d’adoption, qui a également été renforcée, tout en se félicitant que de plus en plus d’adoptions aient lieu à Puertollano et dans la région, ce qui « est très important pour nous », ajoute-t-elle.

Le revers de la médaille est l’augmentation de près de 35% cette année par rapport à l’an dernier du nombre d’entrées enregistrées au Centre municipal pour les animaux abandonnés de Puertollano, augmentation générale et non ciblée sur une seule race comme cela a pu être le cas par le passé. C’est pourquoi, l’association protectrice des animaux et des plantes, Huellas, recommande et insiste plus que jamais sur le fait que les propriétaires d’animaux doivent absolument stériliser leurs animaux pour éviter la prolifération de portées non désirées.

La présidente de ‘Huellas’ a également souligné que bon nombre des chiens arrivés dans leurs installations cette année étaient des chiens perdus, c’est pourquoi elle demande avec insistance aux propriétaires de se rendre au refuge lorsqu’ils perdent leurs animaux. «Les gens ont pris l’habitude de nous amener ici au refuge les animaux perdus dans la rue et souvent ceux qui les ont perdus ne viennent pas à nous avertir, nous rappelons donc que la première chose à faire dans ce cas est de nous contacter soit directement soit via Facebook », a ajouté Karen Caws, rappelant que si quelqu’un voit un animal perdu dans la rue, il doit téléphoner à Huellas ou à la police locale. »

Données par mois. 

En ce qui concerne les données de cette année, le nombre d’entrées d’animaux au centre d’accueil pour animaux abandonnés de Puertollano a été le plus élevé en janvier avec 53 entrées enregistrées, suivi de mai avec 52, février avec 46, mars avec 44 mars, avril et juin avec 43 chacun, août avec 41 et juillet avec 30. En ce qui concerne le nombre de sorties, mars a été le meilleur mois avec 65 départs enregistrés, suivi de janvier et mai avec 49, août avec 45, juin avec 44, février et avril avec 37 et juillet avec 22.

Il convient de rappeler que l’association de protection des animaux et des plantes Huellas est responsable de la gestion du Centre Municipal pour Animaux Abandonnés de Puertollano, en vertu d’un accord avec le Conseil Municipal de la ville industrielle, qui verse chaque année 40 000 euros à ce collectif (*). Le Conseil municipal collabore également sous d’autres formes et notamment en fournissant des travailleurs de plein emploi à des moments ponctuels. D’autre part, la protectora  « Huellas » obtient également des fonds grâce à l’aide de divers groupes et individus, originaires pour la plupart de l’étranger, en plus d’organiser différentes activités de collecte de fonds tout au long de l’année, y compris des marchés solidaires. »

(*) Ndlt : le refuge Huellas de Puertollano a tenu à informer via un communiqué paru après cet article que cet engagement prévu dans la convention n’a toujours pas été honoré par la municipalité de Puertollano à ce jour.