« La jeune Azahara Caballero, de Puertollano, a présenté à Daimiel son conte pour enfants contre la maltraitance envers les animaux. » // Micr.Es // 12.11.2019

  • Lien de l’article original en espagnol ICI // Enlace del articulo original en español AQUI.

// Le siège de l’association de défense des animaux de Daimiel (situé à Ciudad Real) a accueilli samedi après-midi la présentation du conte pour enfants ‘Laika’, qui dénonce l’abandon et la maltraitance animale.

Son auteur est Azahara Caballero, une jeune fille de 12 ans de Puertollano, qui collabore comme volontaire depuis son plus jeune âge avec le refuge de ‘Huellas’, refuge auquel l’argent recueilli par les ventes de l’histoire ira. Azahara a expliqué que l’histoire de ‘Laika’ avait une fin heureuse, mais a rappelé que c’est loin d’être toujours le cas. « J’espère que les gens se rendent compte que les animaux ne sont pas des jouets », a-t-elle déclaré.

Dans cette présentation, elle était accompagnée de la présidente de « Huellas», Karen Caws, une britannique installée à Puertollano. En ce moment, le refuge s’occupe de 300 chiens et 30 chats dans les installations de l’ancienne perrera municipale de la ville minière. «Nous sommes un grand refuge et nous dépendons beaucoup de la collaboration qui nous vient d’autres pays. C’est pourquoi, lorsque Azahara nous a envoyé son livre, nous avons décidé de le traduire en anglais, français et allemand », en utilisant des couleurs différentes pour chaque langue.

Un aspect qui a également souligné par l’éditeur Javier Flores, qui clôturait la première présentation de ‘Laika’ en dehors de Puertollano. //