« Adoptions avec date d’expiration » // Mercantil, El Mercantil Valenciano // 10.09.19

 » SOS Animales Sagunto tire la sonnette d’alarme après l’augmentation important du nombre d’abandons cet été.

Avoir un chien est une décision qui conditionne le reste de la vie de l’animal, c’est donc une décision qui ne peut pas être prise à la légère. Bien que de plus en plus de personnes choisissent d’adopter au lieu d’acheter et qu’il existe même des animaleries qui prévoient des possibilités d’adoption, le problème de l’abandon reste latent parmi la population.

SOS Animales Sagunto est un refuge basé sur le volontariat qui recueille et prend en charge les chiens errants ou qui ont été abandonnés, une situation qui s’aggrave généralement à la fin de l’été. « Il y a des gens qui partent et adoptent un chien, et quand ils rentrent chez eux en septembre, l’abandonnent » nous explique très préoccupée la fondatrice de SOS Sagunto, Carmen de Andrés. Le destin d’un chien abandonné se termine souvent par le sacrifice de l’animal, comme le confesse Carmen de Andrés: «La municipalité de Sagunto est la seule dans la région à payer pour que les chiens abandonnés ne meurent pas. Dans les autres villes, les municipalités paient des entreprises privées pour les sacrifier, et l’argent qu’elles utilisent pour cela provient des impôts des contribuables. C’est dire que la population finance le massacre d’animaux ».

Cet été a été particulièrement difficile pour SOS, ainsi que le souligne sa fondatrice : «On nous a amené plus de chiens que jamais. Entre juillet et août, nous en avons eu une dizaine ». Parmi eux, on retrouve non seulement les chiens abandonnés que nous recueillons, mais aussi ceux de personnes qui appellent SOS pour se débarrasser de leurs animaux de compagnie. La majorité des chiens concernés sont ceux catégorisés ‘race potentiellement dangereuse’ (PPP), bien qu’il y ait également de nombreux cas de chiens âgés. « Ils ont généralement une puce et de ce fait les propriétaires ne peuvent pas les abandonner, alors ils nous font un don et se débarrassent d’eux, les laissant à notre refuge », explique Carmen de Andrés. Les volontaires du refuge soulignent aussi que « les chiens ressentent l’abandon de leur famille, que cet abandon les fait souffrir et les déséquilibre au point que certains arrêtent de manger ou tombent malades ».

La fondatrice avoue être « débordée », car à ce problème s’ajoute le problème du nombre très limité de volontaires, on parle en moyenne de 4 volontaires présents chaque jour au refuge. Actuellement, ils ont 132 chiens dans leurs installations à qui ils fournissent un abri, de la nourriture, des soins et les médicaments dont ils ont besoin. A côté de cela, ils s’occupent aussi de les éduquer pour qu’ils apprennent à se comporter et à vivre en société.

Malheureusement, le nombre de personnes qui souhaitent adopter n’est pas énorme. «Quand il y a une ou deux adoptions par semaine, je suis déjà très heureuse » poursuit Carmen De Andrés, « car il y a des mois où seuls 3 chiens parviennent à quitter le refuge et vont vivre avec leur nouvelle famille ».

L’abandon reste le principal problème des animaux de compagnie en Espagne et il est important de donner la parole à des associations telles que SOS Animales Sagunto, qui consacrent une grande partie de leur temps à s’assurer de la bonne qualité de vie des chiens.

Sur les réseaux sociaux de SOS Animales Sagunto, et surtout sur Instagram, il est possible de retrouver l’histoire de certains des chiens hébergés dans leur refuge. Les volontaires qui gèrent les réseaux sociaux y décrivent le passé de l’animal mais également le caractère et les besoins de l’animal, de sorte que la personne qui a envie de l’adopter sache à l’avance si son nouveau compagnon peut être compatible avec lui ou elle.

Lien vers le compte Instagram du refuge SOS Animales Sagunto :

https://www.instagram.com/sosanimalesagunto/?

Note de la traduction: Nous ne diffusons pas sur notre page tous les chiens du refuge de Sagunto mais si en consultant le compte Instagram du refuge, un chien que nous ne diffusons pas vous touche, vous pouvez toujours nous contacter si vous souhaitez plus d’informations. Contact : perrinemallet46@gmail.com