« Enquête ouverte pour deux personnes soupçonnées d’avoir battu à mort quatre galgos et d’avoir caché les corps dans un puits à Badajoz » // 20Minutos.es // 12.09.19

 » Ils risquent des peines allant jusqu’à un an de prison pour maltraitance et abandon.


Les membres de la garde civile au moment de la récupération des animaux.

Les agents de la Guardia Civil ont engagé des poursuites à l’encontre de deux habitants de La Albuera et Talavera la Real soupçonnés d’avoir tué quatre galgos et les avoir jetés dans un puits d’une exploitation située sur le territoire de Badajoz.

Selon les informations communiquées par la Guardia Civil, ils ont appris que deux personnes avaient jeté quatre sacs dans un puits rempli d’eau à Badajoz. Les agents du groupe des activités sous-marines se sont alors rendus sur place pour inspecter l’intérieur du puits.

Avec l’aide de cordes, les agents ont sorti les quatre sacs contenant les corps sans vie de quatre chiens, dont les corps présentaient des traces de coups mortels reçus avant d’être jetés dans le puits.

Le Service de Protection de la Nature (SEPRONA) de la Garde civile a donc ouvert une enquête pour clarifier les faits.

La lecture des puces des 4 chiens a permis d’identifier leurs propriétaires, deux habitants des localités de La Albuera et de Talavera la Real, qui, après avoir certainement battu et tué les animaux, ont tenté de se débarrasser des corps en les jetant dans le puits. Une enquête a été ouverte à l’encontre de ces deux personnes pour présomption de maltraitance et d’abandon d’animaux. Elles risquent une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an et une interdiction pouvant aller jusque trois ans pour l’exercice d’une profession, d’un commerce ou d’une activité commerciale en relation avec des animaux. Le dossier a été mis à la disposition des tribunaux de première instance de Badajoz. »