« Saragosse ouvre son refuge municipal aux chiens des personnes sans domicile fixe » // Animal’s Health // 17.12.18

« La mairie de Saragosse met en place un nouveau protocole qui permet aux personnes sans-abri d’accéder à l’auberge municipale accompagnées de leurs chiens.


Luisa Broto, conseillère pour les Droits Sociaux à la maire de Saragosse

La conseillère pour les droits sociaux de la mairie de Saragosse, Luisa Broto, a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif permettant aux personnes sans-abri d’accéder au refuge municipal avec leurs chiens, comme l’indique un communiqué émis par le Conseil qui, avec cette mesure, respecte la motion approuvée à une large majorité, lors de la séance plénière du Conseil municipal de Saragosse du 31 janvier 2014 autorisant l’entrée des personnes en difficulté avec leurs animaux à l’auberge municipale, et ce à l’initiative de Izquierda Unida, en collaboration avec Vegan Hope et PACMA.

Jusqu’alors, cette structure ne permettait pas l’accès aux animaux de compagnie, ce qui obligeait certaines personnes à se séparer de leur animal ou bien de rester avec, mais dans la rue. Ce protocole veut prouver que « le lien affectif que les personnes sans domicile fixe établissent avec leurs animaux domestiques contribue à améliorer leurs parcours d’insertion ».

Comme l’explique Luisa Broto, « faciliter l’entrée aux personnes qui partagent leur vie avec un animal, c’est leur donner accès aux services les plus élémentaires du réseau des droits sociaux et rendre possible une intervention psycho-sociale ».

Protocole à suivre

Tout d’abord, les travailleurs sociaux, les acteurs socioculturels, les agents, les opérateurs, le service de nettoyage, la police locale et la direction du centre recevront une formation en prévention et en communication non verbale avec les animaux.

Le protocole proposé établit que le personnel de la structure n’entre pas en contact avec l’animal qui doit être tenu en laisse jusqu’à l’entrée dans la chambre. En revanche, les races catégorisées ou les chiens de plus de 20 kilos ne seront pas admis dans les installations.

Lorsqu’une personne accompagnée d’un animal de compagnie arrive à l’auberge, celle-ci devra se rendre dans une clinique vétérinaire, située à quelques mètres du bâtiment, pour procéder à la lecture de la puce de l’animal et vérifier son état de santé, où elle effectuera également le traitement antiparasitaire approprié. Suite à cela, la clinique émettra un rapport dans lequel le chien est jugé apte à intégrer l’auberge municipale.

Une fois à l’intérieur, et pendant que les usagers utilisent les services d’admission, d’information, de douches, d’armoire, de salle à manger ou sont avec le travailleur social, l’animal devra demeurer dans un chenil situé à l’extérieur du bâtiment.

De plus, et comme cela a été fait jusqu’à présent, l’association de protection animale peut également être sollicitée lors du séjour de la personne dans les locaux de l’auberge municipale. Si celui-ci est complet, un logement en dehors du centre lui sera alors proposé. »

Publicités