« Maltraitance animale à Zamora : 36 chiens sauvés à Valdeperdices. » // La Opinion de Zamora // Castille-Et-Leon // 19.06.18

// L’intervention de la Seprona (Service de protection de la nature) suite à une plainte déposée par une association de protection animale a permis de confirmer la « dénutrition sévère » de certains des animaux, utilisés pour la chasse au gros gibier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le 18 juin dernier, 36 chiens servant à la chasse au gros gibier ont été sauvés d’une exploitation de Valdeperdices. Ils y ont été découverts dans de « très mauvaises conditions ». L’intervention de la Seprona (unité de la Guardia Civil) est due à une plainte déposée par l’association Scooby, elle-même contactée par des vacanciers qui se trouvaient dans la région du barrage de Valdeperdices. Alertés par les hurlements provenant d’un corps de ferme, ils s’en sont approchés, persuadés que cela ne présageait rien de bon, au vu de l’état délabré de la propriété.

Des bénévoles de l’association et des agents de la Guardia Civil se sont rendus sur place le dimanche après-midi et ont découvert la situation des chiens, certains affamés et dans un état de « malnutrition sévère », d’autres avec des blessures et des signes évidents de mauvais traitements. Pour preuve marquante, ce galgo, la peau sur les os, en train de manger les restes d’un chien mort, les autres chiens rodant autour du cadavre.

Les agents de la Seprona de Zamora ont par la suite informés le propriétaire des animaux d’une décision de justice, qui passera devant le tribunal. Cette personne, originaire d’un village de Tierra del Vino, a déjà des antécédents en matière de maltraitance animale. Il a été poursuivi pour avoir porté un coup de fusil à la tête d’un chien qu’il utilisait lors d’une partie de chasse à courre à Faramontanos de Tábara, le 3 octobre 2015.

En plus de nier les faits de mauvais traitements, le propriétaire des chiens a indiqué au journal qu’il portera plainte pour intrusion « dans une propriété privée », et qu’il exigera que l’on lui rende les animaux « dans l’état » dans lequel ils se trouvaient avant que quelqu’un n’entre et n’effraie les chiens, ce qui aurait provoqué des bagarres entre les animaux.

L’état déplorable dans lequel se trouvait les chiens de Valdeperdices a conduit à l’intervention rapide permettant leur sauvetage, qui a eu lieu à la mi-juin, avec la participation des Services vétérinaires de Castilla-León. Les techniciens ont procédé à l’identification des chiens en vérifiant la présence d’une micro-puce, puis, un à un, ils ont été mis en cage dans une fourgonnette qui les a conduit à la Société de Protection Animale, les ayant pris en charge.

L’association assure que « tous les chiens, sans exception » ont besoin d’une assistance vétérinaire, à commencer par un « déparasitage immédiat ». Elle craignait même pour la vie de certains animaux, au vue de l’état alarmant dans lequel ils se trouvaient. Tous sont des chiens de chasse et ont été utilisés pour la chasse à courre. Parmi eux, des lévriers, des podencos et des griffons.

L’association Scooby Zamora a lancé un appel à l’aide pour faire face aux frais de soins de ses 36 nouveaux pensionnaires. Ils s’ajoutent aux 500 animaux dont s’occupe déjà cette association de défense animale, répartis sur différentes structures de la région Castilla-Léon. //

Publicités