« Les animalistes se mettent à nu pour les animaux » par Graci Galán // Lanzadigital.com // Puertollano // 3.12.2017

 

  • Todos-en-una-foto-de-grupo-949x712.jpg

// Eva, Carolina, Daniel, Rocío, Karen, Elena, Sara ou Carlos sont quelques uns des protagonistes du calendrier solidaire réalisé par plusieurs associations de protections animales de la province de Ciudad Real – Ama de Miguelturra, Galeca de la même localité, Animalcázar de Alcázar de San Juan, Huellas de Puertollano, ArgAnimal de Argamasilla de Calatrava et Tres Patas de La Solana – avec la particularité que chaque mois de ce calendrier solidaire dévoile les présidents et présidentes de ces associations posant nus sur des photographies artistiques.

Eva Carpio, présidente de Animalcázar, est à l’initiative de ce projet qui au départ ne devait concerner que l’association d’Alcazar de San Juan, et qui s’est finalement élargi au reste des associations de la province.

Au total, 200 exemplaires ont été réalisés et proposés à la vente au prix de 8€ dans les différentes associations de protection animale de la province qui ont participé à ce projet, dont les recettes sont destinées à supporter les frais de ces assos.

Les photographies très artistiques réalisées par la photographe Alicia Hernández illustrent les douze mois de l’année. Cependant, ces instantanées ne dévoilent pas uniquement les membres des associations de protection animale, puisque chacun d’entre eux pose avec l’un des animaux de ces associations, dont certains ont une lourde histoire derrière eux et qui attendent leur deuxième chance en étant adoptés.

Pour le mois de janvier, c’est Carolina, de Animalcazar, qui pose avec « Zape »; pour le mois de février, ce sont deux galgos nommés « Robledo » et « Manila », qui sont sur la photo, et qui font partie de tous ces animaux abandonnés à la fin de la saison de la chasse, leur nombre augmentant considérablement à cette date. Ils posent avec Karen et Elena de Huellas et ArgAnimal.

En mars, c’est Daniel, de Animalcazar, qui illustre le calendrier aux côtés d’ « Atila », un autre galgo; en avril, c’est « Goku » qui est le protagoniste de la photo, un chat de l’association ArgAnimal qui, comme vous le verrez, a eu l’une de ses pattes antérieures amputée.

En mai, c’est le chat « Lulu » qui tente d’éveiller les conscience sur sa situation:  une malformation de la patte, et qui attend son adoption à Animalcázar en posant avec Rocío; en juin Alicia, de la même association, pose avec “Beethoven”.

En juillet, c’est une photo de groupe de tous ceux qui ont participé à cette initiative, accompagnés de plusieurs chiens de Animalcazar.

En août, c’est Carlos, de Tres Patas , avec « Quillo »; en septembre: Marta, de Galeca, en novembre “Jhony” aux côtés d’ Eva.

En octobre, Karen accompagne « Mesto », un chien mâtin qui se trouve au refuge Huellas de Puertollano et qui a été trouvé avec une énorme blessure au cou, attendant lui aussi qu’une famille lui offre son affection.

L’auteure de ces photographies, Alicia Hernández, affirme que les protagonistes de ce calendrier ont passé toute une journée au refuge d’ Alcázar à San Juan pour participer aux trois différentes sessions, et ont réalisé ensuite la sélection de douze clichés, une pour chaque mois. « Le choix a été difficile », commente Hernández, qui s’est plié à l’exercice de manière complètement altruiste.

« J’ai essayé de transmettre le sentiment que ressentent ces personnes vis à vis de ces animaux et qui donnent sans attendre de recevoir », déclare la photographe qui a réalisé ce travail, qui expliquait aussi qu’ « il est compliqué de travailler avec les animaux et les personnes parce que les animaux n’ont pas l’habitude de rester tranquille ».

Ces quelques photographies essaient de transmettre l’empathie « envers les animaux, de se sentir égal à eux », déclarait Ève Carpio, qui assure que c’était une sacrée expérience pour ces personnes de poser nues pour cette initiative solidaire. A cette occasion, les présidentes et les présidents des associations se sont déshabillé pour la bonne cause, leur cause, pour laquelle ils luttent tous les jours et pour laquelle ils n’hésitent pas à  montrer leur propre chair afin de transmettre leur amour par les animaux. Et, comme il ne pouvait pas en être autrement, ils le font accompagnés de leurs animaux pour lesquels ils  ressentent une affection spéciale. //

Eva-de-Animalcázar-posando-con-uno-de-sus-gatitos.jpg
Eva de Animalcázar posant avec un de ses petits chats
Publicités