Partir faire du bénévolat dans un refuge espagnol // Project Huellas, Puertollano

DSCF5182.JPG

Refuge « Huellas » de Puertollano, Province de Ciudad Real en Castille-La-Manche, Espagne : plus de 300 chiens, plusieurs dizaines de chats, zéro salarié, juste une poignée de bénévoles ultra-dévoués pour « faire tourner » cette énorme machine. Autrement dit : jamais assez de bras pour effectuer les tâches quotidiennes indispensables au bien-être et à l’adoption des animaux.

Tous les jours de l’année, qu’il fasse beau ou trop chaud, qu’il vente ou qu’il pleuve, ces bénévoles, en plus de leur emploi, de leur famille, s’acharnent depuis près de 7 ans à apporter à tous ces animaux le maximum vital, et bien plus encore.

DSCF5166.JPG

Comme vous pourrez le lire ici dans notre article qui lui est consacré, Huellas ne se contente pas de prendre soin de ses pensionnaires canins et félins. Elle met aussi un point d’honneur à participer à part entière à la vie sociale de Puertollano, afin de sensibiliser les consciences aux problèmes de l’abandon et de la maltraitance, et d’inciter la population à stériliser, identifier, vacciner leurs animaux de compagnie.

Et si nous leur offrions ce qu’il y a de plus précieux : un peu de notre temps ?

Vous aimeriez aller les aider sur place ? Action Invisible peut vous guider dans vos démarches, vous mettre en relation avec l’équipe dirigeante du refuge. Nous prendrons en charge vos frais de logement, en partenariat avec le refuge qui met à la disposition des candidats un appartement situé à Puertollano. Seuls les frais de transport et de nourriture restent à votre charge.

DSCF4947.JPG

Nous cherchons donc des candidats motivés, avec ou sans expérience, prêts à se retrousser les manches pour aider aux tâches diverses quotidiennes, à savoir :

    • le nettoyage des chenils et de toutes les installations,

    • le nettoyage et le remplissage des gamelles d’eau et de nourriture,

    • les soins et les médicaments à distribuer aux animaux malades,

    • le transport et la prise en charge des chiens du refuge au cabinet vétérinaire et vice-versa,

    • la promenade des chiens,

    • faire face aux travaux et tâches impromptues qui peuvent se présenter,

    • et toute contribution ou idées nouvelles sont les bienvenues !

Voici la vidéo d’une journée-modèle d’une bénévole au refuge Huellas, et qui vous donnera une idée de toutes les choses que vous aurez à faire (pas de quoi s’ennuyer !)

Alors certes, votre séjour à Huellas ne ressemblera pas à des vacances: vous serez là pour prêter mains fortes à l’équipe bénévole en place, il faudra faire preuve de volonté et de disponibilité; mais ce stage représentera aussi et surtout une expérience personnelle extrêmement enrichissante. Vous ferez de belles rencontres, humaines comme animales. Nul doute que vous en reviendrez changé !

Pour que le refuge fonctionne, 2 équipes travaillent quotidiennement, le matin de 8h à 14h, et l’après-midi de 17h à 21h voire 21h30 et ce, 7 jours par semaine. Les horaires et jours de travail du candidat-bénévole seront déterminés en concertation avec la présidente du refuge, Karen Caws, et vous serez guidé par un bénévole-expert qui vous expliquera tous les protocoles du refuge.

DSCF5203.JPG

Concernant le logement : Action Invisible prendra en charge la location à la semaine de l’appartement (les consommations d’eau et d’électricité sont comprises), mais il vous sera demandé une caution de 150€, à régler avant la période du stage, et qui sera restituée à la fin de celui-ci, si aucune dégradation n’a été constatée, bien sûr. Situé à proximité du centre de Puertollano et de ses commerces, cet appartement dispose de plusieurs chambres, une cuisine, une salles de bains, et est équipé d’un lave linge, d’un micro onde et d’une connexion Wifi. Les animaux ne compagnie n’y sont pas acceptés.

L’aventure vous tente? Nous sommes là pour vous aider et vous guider. Contactez-nous pour en discuter: perrinemallet46@gmail.com  

Et rejoignez notre groupe sur Facebook en cliquant ici.

DSCF5041.JPG

Questions fréquemment posées:

  • Comment se rendre à Puertollano:

L’aéroport le plus proche est celui de Madrid, qui est desservi par de nombreuses compagnies aériennes low cost. Pour rejoindre ensuite Puertollano: vous pouvez soit louer une voiture (vous serez ainsi plus libre de vos mouvements une fois sur place), soit prendre un train (il faut compter une trentaine d’euros pour un trajet qui dure 1h10). Si vous optez pour la deuxième solution, il faut savoir que le refuge est situé en dehors de la ville, il faudra donc que des bénévoles viennent vous chercher puis vous ramener à l’appartement, ce qui représente une certaine organisation.

Vous pouvez bien sûr décider de vous y rendre avec votre propre véhicule.

  • Quelle est la durée minimum d’un stage:

Dans la mesure où il faudra plusieurs jours pour que les bénévoles vous forment et pour que vous soyez à l’aise avec vos nouvelles fonctions, il est préférable de partir pour au moins deux semaines. Plus de temps vous resterez, plus les tâches qui vous seront déléguées seront intéressantes et responsabilisantes: cela prend bien entendu plus de temps d’apprendre à donner les traitements médicamenteux aux chiens que de nettoyer les bâtiments. Par contre, il n’y a pas de durée maximale, et vous pourrez si vous le souhaitez, retourner au refuge pour un ou plusieurs autres stages. Les connaissances que vous aurez apprises lors de votre première expériences seront des acquis précieux pour retenter ultérieurement l’aventure !

  • Faut-il nécessairement parler l’espagnol pour effectuer un stage ?

Si des bases en langue espagnole sont évidemment un plus, nous pensons que vous pourrez vous en sortir même si vous ne la parlez pas. Plusieurs bénévoles parlent un peu le français, la présidente, Karen, est anglaise, et le langage du corps – peut-être aidé d’un petit dictionnaire de poche – sera suffisant pour vous montrer les gestes et les tâches que vous devrez accomplir.

  • A quelle période est-il préférable d’effectuer le stage ?

Quand vous le pouvez ! En effet, les bénévoles ont besoin d’aide en permanence. Il faut juste qu’une des quatre chambres que compte l’appartement actuel soit libre pour que vous puissiez vous « inscrire ».

 

Publicités