« Grâce à des accords avec des associations de protection animale, le département « Qualité de vie » encourage l’adoption responsable d’animaux de compagnie » // Cartagena.es (Murcia) // 27.10.17

121755.jpg

// Le département “Qualité de vie” dirigé par Francisco Calderon travaille à l’établissement d’accords avec les associations sans but lucratif inscrites au registre municipal ayant pour objet la protection animale. Ses accords ont un double but, d’un côté la reconnaissance du travail fourni par le centre d’accueil pour les animaux domestiques (CATAD) et de l’autre l’appui en faveur d’associations encourageant l’adoption.

Cette mesure a été révélée hier par Francisco Calderon accompagné par la directrice du département de la santé Maria Encarnacion Larrosa et la chef du laboratoire Nuria Vergara qui ont tenu ensemble une réunion d’information avec les représentants des associations inscrites au registre municipal: Segunda Oportunidad, PAES, PLANET, Geocat Cartagena et Quatro Gatos.

La réunion s’est déroulée dans les bureaux administratifs de San Miguel.

OBJECTIFS DES ACCORDS

De cette façon, on travaille pour la réalisation d’accords qui verront le jour avant la fin de l’année et qui, moyennant un octroi, direct veilleront à rémunérer les associations qui se sont occupées des animaux de la CATAD. La somme totale créditée pour ces accords est approximativement de 25000 euros. Cette aide sert essentiellement à rembourser les associations qui ont payé les taxes pour retirer les animaux de la CATAD.

De plus l’accord prévoira d’établir une augmentation du budget pour les animaux plus difficiles à adopter (ceux potentiellement dangereux, ceux âgés de huit ans et plus, et ceux ayant une pathologie détectée par la CATAD).

Le dispositif des accords inclura un deuxième volet consistant à favoriser les associations spécialisées dans l’adoption d’animaux de compagnie. Les aides couvriront alors une part importante des obligations de vaccination de stérilisation et de déparasitage relevant du protocole nécessaire à toute adoption. Dans tous les cas, les animaux adoptés devront être identifiés et inscrits sur les registres municipaux.

« Par ces mesures, la mairie entend reconnaître et remercier le travail effectué par ses associations de protection animale », explique Calderon. « Nous sommes rassurés non seulement par l’existence du CATAD mais aussi par ces associations qui recueillent et soignent ces animaux pour qu’ils ne restent pas dans la rue.

Les sommes seront fixées selon le nombres d’animaux et d’associations afin que cela bénéficie à tous.

QUALITÉ DE VIE, BIEN ETRE ANIMAL

Grâce à ces mesures, le département « Qualité de vie » vise deux objectifs: aller vers zéro abandon afin d’atteindre zéro euthanasie. « Par le biais de campagnes ciblées, nous voulons sensibiliser les propriétaires des animaux à ne pas les abandonner », nous dit Calderon. « La mairie est très sensible au problème de l’abandon des animaux. Le travail de sensibilisation est une question d’éducation et de société, un animal de compagnie n’est pas un objet, chats et chiens ne sont pas des jouets. »

LOIS DÉJÀ EN VIGUEUR

Les accords mentionnés ci-dessus constituent une nouvelle preuve de la volonté de Francisco Calderon d’ institutionnaliser le réseau qui garantit le bien être animal, ainsi que le démontre ses nombreuses campagnes d’informations et d’actions comme les actuels travaux de mise en conformité des chenils réalisés par la CATAD en ce moment ainsi que la construction du premier parc canin de la municipalité de Cartagena, situé dans le Parque de la Rosa.

« Les travaux du CATAD sont en train d’être réalisés avec rapidité et efficacité », nous a assuré le chef du département « Qualité de vie », « mais ne sont pas encore terminés. Grâce à ces travaux nous allons augmenter la capacité d’accueil de 30 pour cent. Non seulement nous accueillerons plus d’animaux mais nous avons prévu en cas de pluie et de froid un espace couvert plus grand, couplé à un système automatique de distribution de nourriture. Nous prévoyons aussi l’optimisation de l’hygiène de ces espaces afin de privilégier le bien être animal. »

Pour finir, nous apprenions récemment que la nouvelle loi des finances 2018 prévoit l’abrogation de la taxe d’adoption soutenue par le ministre des finances Isabel Garcia, et cela s’appliquera également aux associations animales. //

Publicités