« Pedigree présente ses excuses et retire son message sur l’abandon et la maltraitance des Galgos et Podencos » // CazaWorld // 14.11.17

Ce post est la traduction d’un article paru sur un site pro-chasse. Nous tenons à préciser qu’ Action Invisible ne partage pas toutes les idées émises dans cet article. ndlt. 

Pedigree-disculpas.jpg

// La marque affirme qu’elle essayait seulement d’éveiller les consciences sur l’importance d’ « adopter des animaux de compagnie » et présente ses excuses si le message a offensé beaucoup de gens.

Pedigree a fait marche arrière. L’entreprise a retiré le message #Adopta qu’elle avait lancé le 7 novembre sur les réseaux sociaux après avoir reçu une multitude de critiques de la part du secteur de la chasse. Pedigree affirmait que « de nombreux Galgos et Podencos sont utilisés durant la saison de chasse et que quand celle-ci se termine, ils subissent des mauvais traitements et des abandons ». Le collectif cynégétique s’est senti offensé malgré la note d’éclaircissement qui a été publiée par la suite, après la première avalanche de messages, expliquant qu’elle ne voulait faire de généralisation. La polémique était ouverte.

Comme nous en informions ce vendredi, Pedigree a publié sur les réseaux sociaux un message – et non une « campagne », selon elle – avec le slogan « ils ne sont pas nés pour gagner des trophées, mais des coeurs. #Adopta », faisant référence à des Podencos et des Galgos « abandonnées et maltraités » après la fin de la saison de chasse. Les réactions de chasseurs particuliers et d’entités du secteur cynégétique ont répondu avec promptitude à cette publication de l’entreprise d’aliments pour chiens. Cazaworld a souhaité recueillir la parole des responsables de Pedigree à propos cette polémique, mais à ce jour notre rédaction n’a pas obtenu de réponse.

Des excuses

Pedigree reconnait que « le post s’est éloigné de son objectif ». Depuis, la marque a déclaré prendre en considération le fait que le message qu’ils ont lancé a pu offenser de nombreuses personnes, sans que cela fût l’intention de l’entreprise. Pour cela, ils expliquent: « nous avons décidé de l’enlever de notre profil Facebook, après avoir présenté des excuses ».

Selon la devise de Pedigree, son intention est de créer « Un meilleur monde pour les animaux de compagnie ». En considérant le rôle important que les animaux de compagnie ont dans la vie de beaucoup de personnes, « en l’améliorant », l’entreprise fait la promotion d’une démarche responsable de la part des propriétaires d’animaux. Ainsi, elle promeut l’adoption d’animaux de compagnie via différents médias, dont Facebook.

Les faits

Cazaworld a voulu savoir sur quelles données s’appuyait Pedigree pour affirmer que  « de nombreux Galgos et Podencos subissent des mauvais traitements et sont abandonnés ». La marque s’en remet aux « chiffres indiqués dans plusieurs médias » comme le journal Publico ou des associations comme Galgos Sin Fronteras. Selon Pedigree, ces médias et associations s’appuient sur les données de la Gardia civil.

Dans le communiqué que la Fédération Réelle Espagnole de Chasse et la Fédération Espagnole de Galgos ont diffusé à ce sujet, il est rappelé que l’on a déjà « démontré à travers des études et des rapports réalisés par la Fondation Affinity et par le Seprona, que le pourcentage d’abandon et de mauvais traitement pendant ou après la saison de chasse en Espagne est insignifiant en comparé à d’autres races, à d’autres motifs que la chasse, ou à d’autres périodes de l’année dans notre pays ».

La marque s’appuie sur une donnée de 2007 selon laquelle le Seprona déclarait que « 40% des chiens victimes de mauvais traitement sont des Galgos ou d’autres chiens de chasse ». La RFEC et la FEG soutiennent que « la plupart des Galgos et Podencos ayant été abandonnés ou ayant subi des mauvais traitements sont en fait des chiens qui ont été volés préalablement à leurs chasseurs et galgueros ».

Adopter

Pedigree a retiré le message qui a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux la semaine dernière. L’entreprise indique qu’il ne s’agit en aucun cas d’une campagne de publicité et que son intention est toujours « d’éveiller les consciences sur l’importance d’adopter ». //

Publicités