« Projet Conectadogs – fin du financement participatif »

27

// Comme beaucoup d’entre vous l’ont sûrement déjà vu, il reste à peine 40 heures avant que s’achève notre campagne de financement participatif et nous n’avons pas réussi à atteindre le montant minimum que nous nous étions fixés. Cela veut dire qu’ici se termine notre première aventure dans le monde du micro-financement.

Certainement que la question qui vous vient à l’esprit c’est « Et maintenant, quoi ? » Et bien maintenant … nous devons continuer à travailler ! Nous n’avons pas l’argent dont nous avions besoin pour maintenir le micro-financement actif, mais via cette voie nous avons rencontré des gens incroyables qui ont proposé, oui oh oui, de nous aider à faire de Conectadogs une réalité.

Nous avons obtenu qu’un investisseur privé finance la construction du centre de récupération canin.

Parmi ces personnes fantastiques, nous comptons des volontaires qui ont remué ciel et terre pour organiser des évènements pour nous donner plus de visibilité et obtenir des contacts pour nous aider. Et de cela, sont nées deux choses merveilleuses ; la première c’est que nous avons fait une série de présentations à différentes municipalités qui sont prêtes à accueillir notre centre dans leurs municipalités respectives. Et la seconde c’est que nous avons réussi à obtenir qu’un investisseur privé finance la construction du centre. Nous ne pouvions pas apporter de meilleures nouvelles, non ?

Donc lorsque la campagne se terminera, dans moins de 40 heures, vous recevrez le remboursement de l’argent que vous aviez décidé de nous donner. Mais, s’il est vrai que nous avons trouvé un autre moyen pour financer la construction du centre, nous avons encore besoin d’un soutien social et économique pour les premiers mois d’existence du projet. Si vous décidez de continuer à nous soutenir, vous avez plusieurs options à votre disposition :

40 jours de rêve

Maintenant que s’achève la campagne de crowdfunding, il est temps aussi de faire le point. De cette campagne, nous avons appris beaucoup : d’abord, et c’est le plus important, c’est que nous sommes une équipe. Nous le savions déjà, c’est sûr, mais pendant ces 40 jours nous avons découvert que, ensemble, nous pouvons faire de grandes choses. Avec ce financement participatif, nous avons grandi en tant qu’équipe et en tant qu’individus. Parce qu’il y a eu des moments de stress, de discussions et de larmes. Des moments où la tension était presque insupportable et, logiquement – et c’est pour ça que nous sommes ici, en train d’écrire ces lignes – des moments de réconciliation.

Pendant ces 40 jours, nous avons dû faire face à nos propres peurs, à l’angoisse et à l’incertitude, et apprendre à faire (plus) confiance aux personnes que nous avions autour de nous. Nous avons dû murir et construire une meilleure version de nous-même. Cela aura été 40 jours complexes de travail acharné et de beaucoup d’efforts qui ne semblaient ni porter leurs fruits ni nous faire avancer dans aucune direction.

Pourtant au final, le plus important est que nous sommes tombés plusieurs fois mais nous nous sommes relevés à chaque fois. Et chaque fois que nous nous relevions, venait s’ajouter une nouvelle main qui voulait nous aider et qui nous a apporté de nouvelles choses : des contacts, dons, diffusions ou des mots de soutien. Toutes sortes de personnes nous ont aidées, du particulier jusqu’aux médias à fort impact comme ‘El Caballo de Nietzche’ ou le parti ‘PACMA’, en passant par des journalistes comme Melisa Tuya ou une foule d’organismes et de protectoras qui ont diffusé notre projet.

Vous l’avez rendu possible. Vos encouragements, via les mails, les réseaux sociaux ou par téléphone nous ont aidé à aller de l’avant, à nous dire que tous les efforts en valaient la peine et à continuer à travailler, jour après jour, pour en faire une réalité. Nous ne pourrons jamais assez vous remercier pour tout le soutien que nous avons reçu durant ces 40 jours.

Le crowdfunding se termine, mais le rêve ne fait que commencer. //

Publicités