« 18 chiens sauvés de la maltraitrance à Santa Brigida » // Iles Canaries // La Provincia // 13.06.17

// Dix des animaux ont été transférés au refuge de l’île et les autres ont été transportés chez un vétérinaire pour leur apporter les traitements cliniques appropriés.

 

La Patrouille du Service de Protection de la Nature (Seprona) de San Mateo a débuté une enquête le 8 juin dernier concernant un homme de 42 ans, habitant la municipalité de Santa Brigida, et détenant 18 chiens dans de mauvaises conditions sanitaires dans des chenils annexes à son domicile.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija001-1_g.jpg

Sur base d’une plainte à la Guardia Civil déposée par un habitant de la commune concernée, les agents de la Seprona ont effectué les contrôles nécessaires pour vérifier l’état dans lequel se trouvaient les chiens, tous des podencos à l’exception d’un chien croisé.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija005-5_g

 

Suite à l’intervention sur les lieux, le Seprona a immédiatement demandé au Ministère de la Santé de la ville de Santa Brigida la nomination d’un vétérinaire, et la saisie de tous les animaux.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija003-3_g

Par la suite, et avec l’aide du vétérinaire désigné par la municipalité, le Seprona a pu constater que quatre podencos présentaient une maigreur extrême, les agents ont aussi noté d’autres symptômes comme la difficulté de se mouvoir, des problèmes pour se maintenir debout, des blessures et des plaies de positionnement ; de plus, huit autres podencos présentaient aussi une maigreur importante et de petites blessures et deux chiots de la même race avec quelques heures de vie et le cordon encore attaché au corps laissent à supposer que leur mère pourrait encore avoir des petits dans son corps.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija004-4_g

Sans documents.

Les agents ont contrôlé que dix des animaux ne possédaient pas de carnets vétérinaires et n’étaient pas identifiés comme exigé dans la Loi sur la protection des animaux, et ne possédaient pas de carnets sanitaires.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija006-6_g.jpg

De plus, les animaux n’avaient pas reçu les vaccins obligatoires depuis 2013 ( conformément à l’Arrêté 18 de mars 1998 du gouvernement des Canaries pour la campagne de lutte contre la rage), qui exige une vaccination annuelle des animaux domestiques et de compagnie.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija007-7_g.jpg

Ils ont également confirmé l’existence de 6 autres carnets d’animaux qui, selon ce qu’a pu vérifier la Guardia Civil suite à l’enquête, sont morts sans que les circonstances de la mort n’aient été communiquées à aucun vétérinaire.

Les agents ont relevé un total de 19 chenils dans un état lamentable d’un point de vue sanitaire : de nombreux excréments – sans aucun ramassage depuis plusieurs jours ? -, de l’urine sur le sol, beaucoup de chiens n’avaient ni eau ni nourriture près d’eux tandis que d’autres avaient des récipients remplis d’une eau verdâtre, tout cela dénote un manque d’attention et de soins de nettoyage général.

maltratoanimallaspalmaseditadaimagen-fija002-2_g

Les examens pratiqués par le vétérinaire qui était sur place a permis au Seprona de corroborer l’état sanitaire des animaux, mettant aussi en évidence les différents états de malnutrition qu’ils présentaient, très graves pour quatre d’entre eux avec un risque imminent pour la vie de l’un d’entre eux, et également le fait que l’état physique de tous en général était très mauvais.

Suite à leur extrême maigreur, plusieurs animaux présentaient des lésions dues à des plaies de frottement, un des chiens avait une conjonctivite sévère, de la cachexie (dénutrition extrême), des plaies de frottement et nécroses sur différentes parties de la peau, laissant entrevoir une partie de l’os dans une de ses plaies ; un des autres animaux étaient aussi aveugle des deux yeux. //



  • Note du journal Canarias en Hora :

// Le Seprona a dénoncé le propriétaire du chien pour tous ces faits, comme auteur présumé d’un délit de maltraitance animale devant la Cour d’Instruction numéro 6 de Las Palmas de Gran Canaria. //

  • Lien vers l’article de Canarias En Hora :

http://canariasenhora.com/#!/rescatan-18-perros-en-pesimas-condiciones-en-santa-brigida

Publicités