« Maltraitance animale – un chien pendu trouvé dans une finca à Arico » // Canaries // La Opinion de Tenerife // 25.05.17

supuesto-caso-maltrato-animal-finca-7_g

// La dénonciation récente d’un chien pendu et d’autres chiens retrouvés morts dans une finca à Arico fait penser à une nouvelle affaire de ‘finca des horreurs’ comme celles découvertes il y a quelques mois à Guimar et Arona.

supuesto-caso-maltrato-animal-finca-6_g

Tout a commencé avec la publication sur les réseaux sociaux de plusieurs photos montrant des animaux en mauvais état et même morts, la photo la plus choquante étant celle d’un chien pendu. Suite à cette diffusion sur les réseaux, la ville d’Arico a déclaré avoir ouvert une enquête menée conjointement par la police locale et la Guardia Civil. Les agents de ces deux forces de sécurité se sont rendus sur place pour contrôler ce que les images montrent mais l’endroit est apparu tout à fait normal. On soupçonne un gros travail de nettoyage des lieux de dernière minute suite à la diffusion sur les réseaux sociaux de ces photos.

supuesto-caso-maltrato-animal-finca-2_g

D’autres fincas de l’horreur à Tenerife.

L’année dernière, d’autres cas d’animaux en mauvais état ont déjà été signalés sur l’île. L’un deux à Arona, en février dernier, dans une ferme située le long d’un ravin, sur la rue Elvira, entre la vallée de San Lorenzo et Cabo Blanco. On y a retrouvé des dizaines d’animaux morts : des chiens, des faisans mais aussi des poulets.

Une dizaine d’animaux morts dispersés sur la propriété ont également été retrouvés ainsi qu’un très grand nombre de dépendances remplies de chiens sales et négligés. Une trentaine d’entre eux ont pu être sauvés suite à l’opération qui a été menée dans cette propriété.

Dans un premier temps, on a cru que cette découverte avait un lien avec l’opération menée quelques jours plus tôt à Guimar où 21 personnes ont été arrêtées en pleine organisation d’un combat de chiens dans la finca de Hoya La Vieja. Par après, les sources de la Police Locale ont écarté toute relation entre les deux affaires. //

 

Publicités