Canaries // « Güímar demande la fin des combats de coq et de la chasse avec des chiens »// El Dia // 4.3.17

// Carmen Luisa Castro (Parti Populaire) s’est engagée avec la Red Canaria Solidaria Contra la Crueldad Animal (réseau solidaire des Canaries contre la cruauté animale) à présenter une motion plénière contre les combats de coq et la chasse avec des chiens.

111.jpg

La maire de Güímar, Carmen Luisa Castro Dorta (PP), a récemment rencontré des représentants de la Red Canaria Solidaria Contra la Crueldad Animal, Abel Roman et Domingo Chavez, avec qui elle a entrepris de présenter une motion plénière appelant à la fin des combats de coqs et de la chasse avec des chiens et demandant également que le Gouvernement des Canaries consacre 50% de son budget pour des projets de recherche sans animaux de laboratoire.

Güímar va demander le soutien des autres municipalités de l’île à ces propositions lors de la prochaine réunion de la Fédération Canarienne des municipalités (Fecam), dans le but de présenter ensemble au Gouvernement des Canaries l’interdiction des combats de coqs et de la chasse avec des chiens.

Roman et Chavez ont exposé au maire ‘la gravité de la situation actuelle concernant la maltraitance des animaux’ dans les îles, et ils lui ont demandé son soutien pour mettre en œuvre immédiatement des actions pour enrayer cette maltraitance.

Les représentants de ce réseau estiment que les mauvais traitements infligés aux animaux, de quelque nature que ce soit et pour le simple plaisir de quelques humains, sont moralement inacceptables.

Pour Roman et Chavez, la maltraitance des animaux qui génère de la douleur et du stress inutiles, depuis la négligence des soins de base jusqu’à leur propre assassinat, a toujours été un problème social de grande envergure mais, heureusement, la prise de conscience du caractère odieux de tels ‘divertissements’ publics basés sur la souffrance d’un être vivant, est chaque jour plus grande.

Puisqu’il est clair que ces activités comme les combats de coqs ne devraient pas être autorisés par les municipalités et le Gouvernement, le maire et ce collectif ont convenu de promouvoir cette motion plénière pour que ces combats deviennent enfin illégaux aux Canaries, seule communauté autonome en Espagne, avec l’Andalousie, qui l’autorise encore. //

Publicités