Le loulou du mois // Février // LASSY

11219018_714605705340749_2865299720511861297_n

Lassy.

Lassy…

Ma puce…

Que ton histoire est triste. Parfois, il m’est impossible de la relire. Mon empathie devient alors trop forte et je ne peux m’empêcher de m’imaginer à ta place.

Tout a commencé quand tu es née. Logique. Ta sœur et toi, vous avez été déposées devant le refuge alors que vous n’étiez que des chiots. Votre première maison, ça a été une boite à chaussures.
Quand ils vous ont découvertes, les bénévoles n’ont pas pu vous laisser là ou, pire, prendre une décision terrible. Tu ne me croiras peut-être pas, mais pour certains humains, les gentils, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Alors ces bénévoles vous ont donné un nom: Lassy et Noa. Elles vous ont choyées, chouchoutées, éduquées, faites grandir dans les meilleures conditions possibles. Vous étiez jeunes à l’époque alors tout le monde pensait que vous trouveriez une maison rapidement.

12107143_714605758674077_634641990644970099_n

Mais c’est là qu’intervient votre malédiction : vous êtes noires. Oh pour vous, ça n’a pas d’importance. Vous, les chiens, ne connaissez pas l’intolérance, les clichés, les rumeurs, les préjugés et les on-dit. Alors les jours ont passé, se ressemblaient. Votre seconde maison, c’était le refuge.
Malgré tout, la vie y est difficile. Il y a beaucoup de copains, tous avec des passés différents et tout aussi durs. Vous vous réfugiez dans l’amour que vous aviez l’une pour l’autre. Vos bénévoles avaient fait le vœu de vous trouver une famille à toutes les deux, une famille qui vous prendrait ensemble pour que jamais vous ne soyez séparées. Votre histoire a commencé à deux : elle devait se poursuivre ainsi. Mais le temps passait, passait et quand une occasion s’est présentée pour ta sœur, le refuge l’a saisie : Noa est partie sans toi.

12079715_714605735340746_692805057430392088_nTu n’en veux certainement à personne. Peut-être même que tu es heureuse pour cette sœur qui t’a accompagnée jusque-là et qui désormais, coule des jours heureux, entourée de personnes qui l’aiment profondément. Il n’empêche qu’à l’heure actuelle, tu es seule au refuge. Tu as perdu ce pilier, cet équilibre.

Tu es née en 2008, nous sommes en 2017. L’année prochaine, tu fêteras tes dix ans. Dix années de refuge. Dix années de galère. Dix années de survie.
Tu sais Lassy, je ne suis pas croyante, mais pour toi, je veux bien essayer. Je veux bien prier tous les Dieux du monde et même ceux d’ailleurs. Parce que tu le mérites. Tu mérites qu’on retourne la Terre entière pour mettre la main sur ta famille.
Accroche toi, encore un tout petit peu parce qu’aujourd’hui, je te fais une promesse : tu ne fêteras pas ton dixième anniversaire derrière les barreaux.

Nous trouverons ta troisième et dernière maison.

Contact: perrinemallet46@gmail.com

12096281_714605718674081_4730535468383641007_n

Publicités