« Les Podencos, grandes victimes oubliée de la maltraitance animale cruelle dans la province » // Hora Jaen // 28.01.17

1

// JAEN – Il y a quelques jours, une clinique vétérinaire de Torreperogil a publié les images choquantes d’un podenco pendu et brûlé dans un barbecue entre cette localité et Ubeda. Une situation que l’association Animalista Propeludos dénonce depuis longtemps et dont cette race, spécialement en Andalousie, est systématiquement victime.

Le Podenco Andalou est une race autochtone que, de manière surprenante, très peu de gens prennent la peine de connaître. Un parcours macabre qui commence chaque mois d’octobre, quand débute la saison de chasse. Cette association se prépare alors au pire et chaque année la même situation se répète. Cette année, depuis fin septembre elle recueille un podenco chaque semaine, maltraité et abandonné, sans compter ceux qui sont morts ou sont si effrayés qu’ils n’ont pas pu les aider. Beaucoup d’autres, en raison de manque de moyens, n’ont pu être aidés, et le manque de soutien financier à des associations comme ProPeludos est presque un mal endémique. Cette association regrette que les femelles sont utilisées pour la reproduction sans discrimination aucune, la plupart enfermées, mettant bas pour après voir les chiots vendus ou donnés pour une vie bien triste à venir. « Nous avons sauvés des podencos abattus, avec le corps rempli de plombs, avec des signes évidents de pendaison, et tous dénutris bien sûr. Chaque fois nous les voyons plus près des capitales provinciales« .

2

La saison de chasse arrive à sa fin et les cas sont chaque fois plus durs, on les retrouve pendus, brûlés ou jetés dans des puits. Les podencos sont utilisés et traités comme un outil de travail, de ce supposé ‘sport’, et si, du point de vue de son maître il ne sert plus, ils les abandonnent à leur sort ou bien pire, ils les assassinent de manière cruelle et impitoyable. S’il est vrai que les podencos ne sont pas la seule race maltraitée au nom de la chasse, il y a en effet beaucoup de cas de galgos, de braques et autres chiens de chasse utilisés comme s’ils n’étaient pas des êtres vivants, pourtant, les podencos sont les grands oubliés. Tous les chiens d’autres races sont adoptés tôt ou tard mais, malheureusement, les podencos sont toujours stigmatisés comme non aptes à vivre dans une maison, et on est loin du ‘boom’ pour adopter un podenco comme (heureusement) on le voit maintenant pour l’adoption des galgos. Ils restent une race peu connue, la race à laquelle personne ne s’intéresse. Certains des podencos qu’ils ont sauvé restent plus d’un an sans susciter aucune question ou demande d’adoption …

3

Les podencos sont une race magnifique, avec une énergie moyenne (inférieure à pas mal d’autres races que l’on retrouve dans les foyers espagnols), extrêmement fidèles à leurs maîtres, intelligents et affectueux.

Des compagnons idéaux pour les petits enfants, les adultes, les familles. Pourquoi personne ne les remarque ? Comment pouvons-nous sauver les podencos de ce destin cruel ? Chez ProPeludos, nous pensons que notre devoir est de lutter contre cet état de fait, de ne pas arrêter de sauver les podencos, même si personne ne les adopte. En fait, très peu d’ associations de protection animale se préoccupent des cas de podencos, parce qu’ils savent que c’est un sauvetage ‘sans issue’, mais alors, qui va se battre pour eux et les aider ?

Nous croyons fermement que la solution de ce problème passe par deux points :

En premier lieu, l’interdiction de la chasse, et, en second lieu, la nécessité que l’administration mette en place un recensement de la détention d’animaux obligatoire, puisqu’ actuellement, la seule obligation est de pucer et vacciner contre la rage un animal de compagnie (une chose que beaucoup de chasseurs ne font pas), exigence qui n’est pas un véritable outil de protection des animaux puisqu’ils nous a été donné de voir des cas où les chasseurs arrachent les puces des animaux vivants ou morts pour les mettre à d’autres et ainsi économiser son coût et se mettre à l’abri d’une amende.

ProPeludos veut sensibiliser à ce grave problème, les podencos ont besoin d’aide, il est nécessaire d’ouvrir les consciences et de montrer la réalité vécue par ces animaux. Montrer que la chasse apporte beaucoup de maltraitance des animaux et de nombreux impacts négatifs, et que le seul aspect positif est la jouissance de celui qui la pratique. Trouver des foyers à ces animaux sauvés, donner des chances à ces merveilleux podencos andalous et des outils juridiques pour mettre fin à ce chaos et à la cruauté qui, pour l’instant, reste impunie.//

img_8664-1140x641

Publicités