« La mystérieuse apparition de chiens au crâne perforé » // La Vanguardia // Lanzarote (Canaries) // 20-11-2016

1
Kora, victime d’un coup à la tête quasi mortel

// Kora est une petite chienne podenco victime d’un mauvais traitement présumé. Son crâne a été fracturé et le coup a endommagé également sa cloison nasale. Les podencos sont une race de chiens avec une vision et un odorat excellents, raisons pour laquelle ils sont utilisés pour la chasse.

Cette chienne n’est pas la première, et nous espérons qu’elle sera la dernière. Selon la Guardia Civil, de nombreux chiens se trouvent dans une situation d’abandon, et certains n’ont même pas les conditions d’hygiène nécessaires pour vivre. A Huellas a Huellas (une association de protection animale locale, NDLR), on se demande « qui est le fou qui s’occupe à faire cela, car il y a déjà eu plusieurs cas de chiens avec des coups très similaires. Ce qui est très inquiétant ». Le service d’Attention des Animaux de la Mairie a également informé l’association de ces apparitions de chiens présentant une profonde blessure à la tête et que les vétérinaires nomment « coup de hache ».

La petite chienne est apparue dans cet état sur la terrasse d’une habitante de la localité de Teguise à Lanzarote, une île des Canaries. La femme a rapidement alerté à l’Attention des Animaux de la Mairie qui n’a pas tardé à en aviser l’association Huellas a Huellas, qui dévoile et dénonce ces faits terribles, et qui a comme mission d’obtenir un changement significatif du bien-être des animaux sur l’île.

Nuria, qui fait partie de l’association Huella a Huella, explique à La Vanguardia: « Kora s’est certainement approchée pour demander de l’aide ou pour mourir là. Quand la citoyenne s’est mis en contact avec la Mairie, Samuel, le soigneur du centre, est venu la chercher et l’a immédiatement amenée chez le vétérinaire ».

La vétérinaire a informé l’association que l’état de Kora « est très grave mais qu’il y a des chances qu’elle survive ». Les doutes se portent sur sa qualité de vie, alors qu’on ignore toute l’étendue de ses blessures.

Les réseaux ont fait écho de ces faits, et plusieurs ont avancé la cause de l’accident. Nuria explique que « selon les informations de la vétérinaire, l’accident est totalement écarté car Kora a reçu un coup énorme à la tête et qu’elle ne présente aucun autre type d’hématome sur le reste du corps ».

2.JPG

Quand Kora a été auscultée, on a découvert qu’elle portait une puce électronique et son propriétaire a été immédiatement avisé. Il y a beaucoup de soupçons mais pour le moment aucun coupable: « La Mairie ne peut rien faire tant que la lumière ne s’est pas faite sur ce sujet. Maintenant, il ne nous reste qu’à attendre que l’inflammation de la blessure de Kora diminue pour nous puissions observer l’étendue de sa blessure », explique Nuria.

Huella a Huella oeuvre depuis avril 2013: « Au début nous étions deux personnes très impliquées dans le monde des animaux. Nous voyions  qu’il existait des associations qui recueillaient beaucoup d’animaux abandonnés et nous pensions qu’à la fin, il s’agirait d’un feu de paille. En réalité, des animaux qui ont besoin d’une famille ne cessent pas d’arriver », raconte Nuria.

3.JPG

L’Association veut aller plus loin : « Nous voulons que cela change et qu’il cesse d’y avoir des animaux maltraités ou abandonnés. La manière dont nous voulons y arriver est de faire pression sur ceux qui ont le pouvoir, les maires, les conseillers municipaux et même la police pour que des procédures soient instaurées, que les lois s’appliquent et que les installations dans lesquels sont recueillis les animaux soient améliorés ».

La lutte de Huella a Huella encourage les campagnes pour l’obligation de l’identification des animaux et la nécessité des stérilisations pour éviter que de nouveaux cas apparaissent.//

Par Guillermina Torresi.

 

Publicités